Syrie : l’ONU plaide pour un accès sécurisé des élèves passant leurs examens finaux

19 juin 2020

Les Nations Unies ont appelé, vendredi, toutes les parties au conflit en Syrie à faciliter le passage en toute sécurité des élèves qui se rendent dans les zones gouvernementales pour passer leurs examens de fin d’études secondaires.

Jusqu’à 23.000 écoliers, pour la plupart originaires du nord-est mais aussi du nord-ouest de la Syrie, devraient traverser les lignes de front pour se rendre dans les zones gouvernementales afin de passer les examens qui doivent commencer dans deux jours, le dimanche 21 juin. Ils rejoindront ainsi les quelque 250.000 élèves qui passeront ces examens dans tout le pays.

« Dans une déclaration, le Coordinateur humanitaire des Nations Unies pour la Syrie, Imran Riza, et le Coordinateur régional, Kevin Kennedy, affirment que selon les rapports, lors d'au moins deux incidents, des membres de groupes armés non étatiques ont refusé à des dizaines d’étudiants un point de transit sûr aux points de contrôle dans les gouvernorats d’Idlib et d’Alep alors qu’ils se rendaient aux centres d’examen », a déclaré Jens Laerke, porte-parole du Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU. D’autres rapports indiquent qu’ailleurs dans le pays, y compris dans le gouvernorat de Raqqa, des étudiants ont fait l’objet de harcèlement et d’intimidation.

D’une manière générale, les enfants syriens sont déjà confrontés à de nombreux défis pour rester à l’école, notamment « le déplacement, les hostilités en cours et la pauvreté généralisée ». « La pandémie de Covid-19 a encore perturbé l’accès à l’éducation essentielle », a ajouté M. Laerke.

Selon l’ONU, les enfants en Syrie, où qu’ils vivent, ont le droit de terminer leur éducation, y compris par le biais d’examens de fin d’année scolaire. « Ce qui constitue une étape fondamentale et transformatrice dans la vie de tout enfant », insiste l’ONU qui avertit que « toute ingérence dans l’éducation est inacceptable ».

En attendant, l’ONU et ses partenaires œuvrant dans l’éducation soutiennent un environnement protecteur pour tous les étudiants qui passent des examens dans le pays. Il s’agit notamment d’une aide axée sur des logements et des centres d’examen sûrs, ainsi qu’à des mesures visant à atténuer la transmission éventuelle de Covid-19.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Syrie : sans une « vraie diplomatie », les problèmes ne seront pas résolus, prévient l’ONU

Les problèmes de la Syrie ne pourront être résolus par une guerre de « position » mais par de « vraies discussions et une vraie diplomatie », a rappelé mardi l’envoyé de l’ONU pour le pays devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.