Top News

Journée de la biodiversité : le chef de l'ONU appelle à construire un avenir partagé pour toutes les formes de vie

Les trois quarts de l'environnement terrestre et environ les deux tiers de l'environnement marin ont été considérablement modifiés par les actions humaines, a signalé le Secrétaire général des Nations Unies à l'occasion de la Journée internationale de la diversité biologique, dimanche, exhortant à mettre fin à la « guerre insensée et destructrice contre la nature ».

Choix de la rédaction

Reportages

Photo d'enfance de Marsel Zaki Abdo avec son père.
Marsel Zaki Abdo
Photo d'enfance de Marsel Zaki Abdo avec son père.

Palestine, Syrie, Ukraine : itinéraire de Marsel, enfant des guerres

Migrants et réfugiésMarsel a des racines dans trois pays, la Palestine, la Syrie et l’Ukraine. Depuis trois générations, sa famille fuit les guerres. Dernier point de chute : Paris.

Photoreportages

Une mère et son enfant avec une séance de vaccination à l'hôpital Mahosot au Cambodge
OMS/Yoshi Shimizu

Santé et changement climatique : un lien indéniable

Près d'un quart des décès dans le monde est attribuable à des facteurs environnementaux. Autrement dit, la crise climatique est une crise sanitaire. L'ONU, avec le soutien de ses partenaires, s'emploie à renforcer la résilience des systèmes de santé en Asie et dans le Pacifique.

Également dans l'actu

Une mère et ses quatre enfants souffrent de malnutrition dans le sud de Madagascar.
© WFP/Tsiory Andriantsoarana

La guerre et la faim vont de pair, prévient le chef de l’ONU devant le Conseil de sécurité

Paix et sécurité Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a prévenu jeudi les membres du Conseil de sécurité que la guerre et la faim allaient de pair comme le montrent la guerre en Ukraine et son impact sur la sécurité alimentaire dans le monde.

Une fillette de cinq ans mange du maïs pour le déjeuner à Madagascar. Sa mère est agricultrice et nourrit sa famille avec ce qu'elle peut produire, malgré la sécheresse et les insectes.
© PAM/Sitraka Niaina Raharinaiv

A la COP15, en Côte d'Ivoire, le PAM appelle à mettre en place des systèmes alimentaires résilients

Développement durable (ODD) Dans le cadre de la Conférence des Parties (COP15) à la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD), qui se tient en Côte d’ivoire jusqu’au 20 mai, le Programme alimentaire mondial (PAM) appelle à une expansion massive de solutions éprouvées qui aident à réparer les systèmes alimentaires défaillants et à rendre les communautés touchées par la dégradation des terres plus résistantes aux chocs.