Covid-19 : les envois de fonds à la famille se sont avérés plus résilients que prévu

Photo ONU/Stuart Price

Les migrants qui travaillent loin de leur famille ont fait d'importants sacrifices pour envoyer de l'argent chez eux l'année dernière, comme ils le faisaient avant la Covid-19, a déclaré mercredi le chef de l'ONU, António Guterres, avertissant que ce n'est pas le moment pour les pays de retirer leur soutien à ces travailleurs clés.

ONU Femmes/Joe Saad

Dix ans après, les travailleurs domestiques luttent toujours pour l'égalité et le travail décent (OIT)

À l'occasion du dixième anniversaire de l'adoption de la Convention sur les travailleurs domestiques, la pandémie de Covid-19 a mis en évidence leur vulnérabilité persistante sur le marché du travail.

© UNICEF/Amerjeet Singh

Covid-19 : UNITAID annonce une coopération avec des fournisseurs d’oxygène pour le bénéfice des pays les plus pauvres

UNITAID et Clinton Health Access Initiative (CHAI) ont annoncé la signature d’accords avec les entreprises Air Liquide et Linde afin d’ouvrir la voie à l’élargissement de l’accès à l’oxygène médical dans les pays à revenu faible et intermédiaire durant la pandémie de Covid-19.

Photo: PAM Somalie

Engagements du G7 contre la famine : le PAM appelle à agir rapidement pour éviter une catastrophe généralisée

Après l’engagement pris par les pays du G7 pour prévenir la famine dans le monde, le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) a appelé, mardi, à une action rapide pour éviter « une catastrophe généralisée ».

© PAM/Grant Lee Neuenburg

Face à la famine qui menace dans plusieurs pays, l'ONU débloque 135 millions de dollars

Le Coordinateur des secours d'urgence des Nations Unies, Mark Lowcock, a débloqué lundi 135 millions de dollars du Fonds central d'intervention d'urgence (CERF) pour soutenir les opérations humanitaires dans 12 pays d'Afrique, des Amériques et du Moyen-Orient.

MINUSMA/Harandane Dicko

« Nous ne pouvons pas laisser le Mali sombrer dans une nouvelle instabilité »

Le chef de la Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a souligné, lundi, la nécessité d’un « soutien continu » du Conseil de sécurité et de la communauté internationale à ce pays du Sahel, qui a connu un second coup d’Etat en neuf mois et est confronté à une insécurité persistante dans sa partie centrale et septentrionale.

Les titres d'un coup d'oeil