L'actualité mondiale Un regard humain

Filtrer par:

Plus d'infos

La cheffe de la MONUSCO, Bintou Keïta, lors d'une visite dans la province du Sud-Kivu, en République démocratique du Congo.
MONUSCO/Michael Ali

RDC : la cheffe de la MONUSCO veut tirer les leçons du départ du Sud-Kivu pour poursuivre le désengagement

Après son départ fin juin de la province du Sud-Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo, la Mission des Nations Unies en RDC (MONUSCO) n’est désormais plus présente que dans les provinces du Nord-Kivu et l’Ituri, où l’insécurité et l’instabilité sont à un niveau élevé.

Audio
7'46"
Un bâtiment endommagé dans la ville de Kharkiv, près de la ligne de front et de la frontière russe. Les infrastructures civiles ont été fortement endommagées par les frappes fréquentes de ces dernières semaines.
© UNFPA Ukraine / Isaac Hurskin

La guerre en Ukraine ne doit pas devenir une « nouvelle normalité » (ONU)

La recrudescence des attaques menées par les forces russes dans la région de Kharkiv, en Ukraine, provoque d'importantes pertes civiles, ainsi que la destruction d'habitations et d'infrastructures essentielles, a déclaré vendredi a la veille de la conférence de paix sur l'Ukraine qui se déroule ce weekend en Suisse, la plus haute responsable de l'ONU en Ukraine, dans un appel à ne pas « normaliser » les conditions désastreuses dans lesquelles vivent les civils ukrainiens. 

Durée audio
6'5"
Des migrants d'Afrique de l'Est qui ont tenté de traverser la Méditerranée sont secourus par la marine italienne en Sicile. (fichier)
© UNICEF/Gideon Mendel

Les services de protection sur les routes migratoires de l’Afrique vers l’Europe « font cruellement défaut » (HCR)

Le manque de services de protection sur les principaux itinéraires empruntés par les réfugiés et les migrants sur les routes de l’Afrique vers l’Europe est alarmant et s’est aggravé au cours des dernières années, selon un nouveau rapport de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) qui met en évidence les besoins et les risques choquants auxquels ils sont confrontés.

Durée audio
4'25"
Yasmina Guerda, travailleuse humanitaire de l'ONU (au centre), s'entretient avec une Palestinienne à Rafah, Gaza, en mars 2024.
© UNOCHA/Mustafa El-Halabi

Gaza : « Qu'est-ce que je peux faire à mon niveau pour mettre un terme à ce cauchemar ? », une humanitaire témoigne

Souffrances, désolation, destructions, c’est ce que Yasmina Guerda, qui travaille pour le Bureau des Nations Unies pour l’aide humanitaire (OCHA), a constaté depuis qu’elle a été envoyée à Gaza pour participer aux opérations d’assistance à la population de l’enclave palestinienne assiégée.

Audio
9'27"