Deux souches de poliovirus sauvage sur trois éradiquées (OMS)

24 octobre 2019

A l’occasion de la Journée mondiale contre la poliomyélite, une commission indépendante d’experts a conclu que le poliovirus sauvage de type 3 (PVS3) a été éradiqué dans le monde. Après l’éradication de la variole et du poliovirus sauvage de type 2, cette nouvelle représente un accomplissement historique pour l’humanité. 

« L’éradication de la poliomyélite sera un jalon important pour la santé mondiale », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesusus, Directeur général de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et Président du Conseil de surveillance de la poliomyélite de l’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP).

« L’engagement des partenaires et des pays conjugué à l’innovation a conduit à ceci : il ne reste plus qu’un des trois sérotypes de poliovirus sauvages », a-t-il ajouté.

Le chef de l'OMS a dit sa détermination à faire en sorte « que toutes les ressources nécessaires soient mobilisées pour éliminer toutes les souches de poliovirus. Nous exhortons tous les autres partenaires et parties prenantes à maintenir le cap jusqu’à atteindre le succès final ».

Trois souches de poliovirus sauvages distinctes

Il existe trois souches de poliovirus sauvages distinctes sur le plan immunologique : le poliovirus sauvage de type 1 (PVS1), le poliovirus sauvage de type 2 (PVS2) et le poliovirus sauvage de type 3 (PVS3). Symptomatiquement, les trois souches sont identiques, en ce sens qu’elles provoquent une paralysie irréversible, voire la mort. Mais il existe des différences génétiques et virologiques qui font que ce sont trois virus distincts qui doivent chacun être éradiqués individuellement.

Le PVS3 est la deuxième souche de poliovirus à être éliminée, après la certification de l’éradication du PVS2 en 2015. Le dernier cas de PVS3 a été détecté dans le nord du Nigéria en 2012. Des travailleurs qualifiés, des outils novateurs et un réseau mondial de laboratoires ont permis de déterminer qu’il n’existe aucun PVS3 nulle part dans le monde, à l’exception de spécimens confinés en tout sécurité.

Lors d’une cérémonie organisée au siège de l’OMS à Genève (Suisse), le Pr David Salisbury, président de la Commission mondiale indépendante pour la certification de l’éradication de la poliomyélite, a déclaré qu'« il s’agit là d’un accomplissement important qui devrait stimuler le processus d’éradication et motiver la dernière étape : l’éradication du poliovirus sauvage de type 1 ».

Le virus de type 1 reste en circulation dans seulement deux pays : l’Afghanistan et le Pakistan. En Afrique aucun poliovirus sauvage de type 1 a été détecté sur le continent depuis 2016, la surveillance s’améliorant sans cesse. « Bien que la région soit touchée par des poliovirus circulants dérivés de souches vaccinales, il semble que le continent soit débarrassé de tous les poliovirus sauvages, ce qui constitue une avancée considérable », a ajouté le Pr Salisbury.

Des enfants du sud de l'Afghanistan ont été vaccinés contre la poliomyélite par un agent de santé gouvernemental, avec le soutien de l'UNICEF et de l'OMS.
UNICEF/Celeste Hibbert
Des enfants du sud de l'Afghanistan ont été vaccinés contre la poliomyélite par un agent de santé gouvernemental, avec le soutien de l'UNICEF et de l'OMS.

Un plus grand engagement de la communauté internationale est nécessaire

L’éradication du PVS3 prouve qu’il est possible de parvenir à un monde exempt de poliomyélite. La clé du succès résidera dans l’engagement continu de la communauté internationale pour le développement.

Les efforts d’éradication de la poliomyélite ont permis au monde d’économiser plus de 27 milliards de dollars en coûts de santé depuis 1988. Un monde durablement exempt de poliomyélite générera 14 milliards de dollars d’économies supplémentaires d’ici 2050, par rapport au coût que les pays devraient supporter pour contrôler le virus indéfiniment.

L’Initiative mondiale pour l’éradication de la poliomyélite (IMEP) est une initiative mondiale public-privé composée de gouvernements nationaux, de partenaires, dont l’OMS, Rotary International, les Centers for Disease Control and Prevention des États-Unis, l’UNICEF, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres  donateurs.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.