Eradication de la polio, priorité de l’OMS en Afghanistan et au Pakistan

9 janvier 2019

A l’issue d’une visite de quatre jours en Afghanistan et au Pakistan, le chef de de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a souligné l’engagement de l’agence onusienne à éradiquer la poliomyélite.

L’Afghanistan et le Pakistan sont les deux seuls pays dans lesquels des cas de poliovirus sauvage ont été signalés l’année dernière.

« Nous devons tous faire de notre mieux sur ce dernier kilomètre pour éradiquer la poliomyélite une fois pour toutes. Mon souhait pour 2019 est qu’aucune poliomyélite ne soit transmise », a déclaré mercredi le Directeur général de l’OMS, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

« L’OMS apporte tout son soutien pour aider à atteindre chaque enfant et à stopper ce virus pour de bon », a-t-il ajouté.

Au Pakistan, le Dr. Tedros a également visité le Centre des opérations d'urgence pour l'éradication de la poliomyélite à Islamabad, où il a salué le travail du gouvernement et de ses partenaires en tant qu’« équipe réunie sous un même toit » et a souligné l'importance cruciale d'une coopération étroite avec l'Afghanistan pour prévenir la transmission transfrontalière.

La visite du Dr. Tedros est intervenue peu après que ce dernier ait pris la présidence du Conseil de surveillance de la polio, une instance qui oriente et supervise l'Initiative mondiale pour l'éradication de la poliomyélite. L’Initiative est dirigée par les gouvernements, l'OMS, Rotary International, l'UNICEF, le CDC d’Atlanta et la Fondation Bill & Melinda Gates.

Il y a encore 30 ans, le poliovirus sauvage paralysait plus de 350.000 enfants dans plus de 125 pays chaque année. En 2018, moins de 30 cas ont été signalés dans deux pays seulement - l'Afghanistan et le Pakistan.

L'éradication de la poliomyélite nécessite une couverture vaccinale élevée partout dans le monde afin de bloquer la transmission de ce virus extrêmement contagieux. Malheureusement, les enfants ne bénéficient toujours pas de la vaccination pour diverses raisons, notamment le manque d'infrastructures, l’accès difficile aux zones isolées, les mouvements de population, les conflits, l'insécurité et les résistances à la vaccination.

L'échec de l'éradication de la polio en Afghanistan et au Pakistan pourrait entraîner une résurgence de la maladie dans le monde, pouvant atteindre jusqu'à 200.000 nouveaux cas chaque année au cours des 10 prochaines années.

Appuyer les efforts de l’Afghanistan et du Pakistan en faveur d’un accès universel aux services de santé

La visite du Dr Tedros en Afghanistan (5-6 janvier) et au Pakistan (7-8 janvier) fut également l’occasion pour le chef de l’OMS de féliciter les gouvernements des deux pays pour leurs efforts visant à fournir un accès universel aux services de santé.

Aux côtés du Dr. Ferozuddin Feroz, ministre afghan de la santé publique, le Dr. Tedros a lancé le Programme intégré de services de santé essentiels récemment mis au point. Cet ensemble comprend les interventions de médecine factuelle les plus rentables traitant les causes les plus courantes de mortalité et de morbidité en Afghanistan. Le programme continue de mettre l’accent sur les soins de santé primaires, mais inclut également les maladies non transmissibles et les soins traumatologiques.

En Afghanistan, le Dr Tedros a confirmé le soutien de l’OMS au gouvernement afghan pour élaborer des options de financement permettant de garantir l’accès aux services de santé pour tous les Afghans.

À Kaboul, le Dr. Tedros s'est également rendu à l'hôpital Trauma Care, financé par l'OMS et géré par l'ONG italienne Emergency. Il a salué la collaboration étroite entre l'OMS, le ministère afghan de la santé et des ONG internationales telles que Emergency, afin que les personnes qui en ont le plus besoin puissent avoir accès aux soins essentiels.

Au Pakistan, M. Tedros a accompagné le président du pays, Arif Alvi, lors du lancement du premier sommet du pays sur les soins infirmiers et obstétricaux et de la campagne Nursing Now. Le Pakistan est confronté à une pénurie grave d'agents de santé, notamment d'infirmières et de sages-femmes. Le pays a besoin de plus de 720.000 infirmiers pour atteindre la couverture sanitaire universelle d’ici 2030.

À Islamabad, le Dr. Tedros a également visité le centre de santé primaire Shah Allah Ditta où l'OMS a signé un accord avec le gouvernement en vue de développer un système de soins de santé modèle pour la couverture maladie universelle dans la capitale pakistanaise.

Le Directeur général de l’OMS a félicité le gouvernement pakistanais pour ses initiatives visant à taxer le tabac et les boissons sucrées, ainsi que pour son projet de porter le budget de la santé à 5% du PIB d'ici 2023 (contre 0,9% actuellement).

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Libye : 4,7 millions de doses de vaccins pour les enfants contre la rougeole, la rubéole et la polio (UNICEF)

Trois avions affrétés par l’UNICEF sont arrivés à Tripoli, en Libye, contenant 4,7 millions de doses de vaccins contre la rougeole, la rubéole et la polio, ainsi que 2,75 millions de doses de supplément de vitamine A et des seringues.