Somalie : 400.000 enfants à vacciner contre la polio et la rougeole dans la région de Mogadiscio

31 août 2020

En pleine pandémie de Covid-19, les autorités sanitaires somaliennes, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) ont entamé dimanche 30 août une vaste campagne de vaccination contre la polio et la rougeole à Banadir, la région de la capitale Mogadiscio. 

L’objectif de cette campagne est de vacciner quelque 400.000 enfants de moins de cinq ans ces deux maladies, mais aussi de leur fournir de la vitamine A et des comprimés de vermifuge. Plus de 1.200 équipes composées de personnel qualifié ont été déployés sur le terrain pour les trois jours de la campagne qui s’achève mardi 1er septembre. 

Dans le contexte du coronavirus, les agents de santé observeront des mesures de prévention, telles que le lavage régulier des mains et le port de masques, afin d’assurer la sécurité des familles. Le Bureau de l’OMS en Somalaie précise qu’environ environ 2.500 femmes et 790 hommes, originaires de 17 districts de la région de Banadir, ont suivi une formation pendant trois jours afin de les sensibiliser au respect des gestes barrières et rassurer les populations. 
 
L’OMS espère ainsi que les soignants et les parents verront que les équipes ont toutes été formées pour qu’elles prennent en compte, avant tout, les mesures de sécurité sanitaire des familles. « Tout en assurant la sécurité des familles et la nôtre, nous nous acquitterons de notre devoir de protéger chaque enfant somalien contre les maladies », a déclaré Mohamed Shire, responsable de l’éradication de la polio pour la région centrale de la Somalie.

Impact de la Covid-19 sur la couverture vaccinale de routine

La propagation des maladies hautement transmissibles s’est poursuivie en Sonalie. Dans le même temps, le nouveau coronavirus a affecté les prestations de services de santé et les comportements de recherche sanitaire.

En Somalie, les établissements de santé ont ainsi enregistré une baisse des visites de vaccination de routine des enfants depuis mars dernier. Une baisse qui a coïncidé avec l’apparition du premier cas de Covid-19 confirmé à Mogadiscio. 

En comparant la couverture vaccinale globale pour le premier semestre de l’année dernière à la même période cette année, les établissements de santé ont constaté que le taux national de vaccination pentavalente 1 a baissé de 11 %. La couverture pentavalente 3 a diminué de 7 % et la couverture contre la rougeole 1 a baissé de 3 %.

Cette campagne de vaccination dans la région de Banadir était censée avoir lieu en novembre 2019, mais elle a été reportée à cette année en raison « de certains retards techniques ». Malheureusement, la Covid-19 a vu le jour et a pris le relais. « Heureusement, nous avons maintenant la possibilité de continuer à renforcer l’immunité de tant de jeunes enfants », a fait valoir le Dr Asma Ali, responsable par intérim du programme de l’OMS contre la polio en Somalie.

Banadir, un point chaud pour la propagation des maladies

Depuis le début de l’année, 744 enfants de la région de Banadir auraient été infectés par la rougeole, ce qui représente environ la moitié du nombre total de cas dans le pays. Cette maladie infectieuse très contagieuse peut provoquer de la fièvre et des éruptions cutanées, entre autres symptômes, chez les enfants non vaccinés. 
 
Abritant la plus importante proportion de personnes déplacées en Somalie, et étant la plaque tournante pour les Somaliens voyageant à l’étranger, la région de Banadir a également confirmé des trois cas d’enfants atteints d’une souche rare de poliovirus que l’on peut trouver dans des poches d’enfants faiblement immunisés. Selon l’OMS, deux formes de poliovirus, en circulation en Somalie depuis la fin de 2017, ont causé, jusqu’à présent, la paralysie de 19 enfants dans le pays.

Protéger les enfants contre les maladies évitables

Dans ces conditions, le Dr Mamunur Malik, représentant de l’OMS en Somalie, a souligné auprès des communautés somaliennes que chaque adulte a la responsabilité d’aider les enfants somaliens à mener une vie saine. Il a ainsi encouragé les communautés de Banadir et des zones environnantes à profiter de cette campagne pour s’assurer que chaque enfant de moins de cinq ans soit vacciné contre la polio et la rougeole.

« Alors que la réponse à la Covid-19 se poursuit, il est essentiel que les campagnes de vaccination se poursuivent en même temps », a insisté, de son côté, Penelope Campbell, chef de la santé au bureau de l'UNICEF en Somalie.

Durant ces trois jours de campagne de vaccination, des mobilisateurs sociaux issus des communautés cibles diffuseront des messages sur les avantages de la vaccination et des suppléments. « La rougeole et la polio sont des maladies évitables par la vaccination et, grâce à cette campagne, nous pouvons arrêter la propagation de ces épidémies et sauver la vie d’innombrables enfants », ont souligné l’OMS et l’UNICEF. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Malgré l’annonce de son éradication en Afrique, des cas de polio recensés au Soudan (OCHA)

La polio a réapparu au Soudan après avoir disparu depuis plus d’une décennie, a annoncé vendredi le Bureau de la coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).