Incendie à la cathédrale Notre-Dame à Paris : l’UNESCO prête à l’envoi d’une mission d’urgence

16 avril 2019

Au lendemain de l’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame à Paris, en France, la cheffe de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a déclaré que l’agence onusienne était prête à envoyer une mission d’urgence pour estimer les dégâts et préserver ce qui peut l’être. 

« Nous avons tous le cœur serré », a déclaré la Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) au sujet de l’incendie qui a ravagé la cathédrale dans la soirée du 15 avril.

La cathédrale fait partie du site Paris, bords de la Seine, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1991, qui comprend également des ponts, des quais et le bord de la Seine, dans la partie historique de son tracé (entre le pont de Sully et le pont d’Iéna) et l'île de la Cité et l'île St Louis.

« Notre-Dame représente un patrimoine universel exceptionnel : historique, architectural, spirituel, un monument de patrimoine littéraire aussi, une place unique dans l’imaginaire collectif. Patrimoine des Français mais aussi patrimoine de l’humanité tout entière. Ce drame nous rappelle la force du patrimoine qui nous lie les uns aux autres. Nous recevons des messages de soutien du monde entier », a déclaré Audrey Azoulay qui s’est immédiatement rendue sur place avec les autorités françaises.

La cathédrale est considérée comme le plus bel exemple de l’architecture gothique française, avec une utilisation novatrice de la voûte en côte et des contreforts, des rosaces en verre teinté et des décorations sculpturales. La construction de l'église a commencé en 1160 et s'est poursuivie pendant un siècle, souligne l’UNESCO dans un communiqué de presse.

 

Une évaluation rapide des dégâts dès que possible

La cheffe de l’UNESCO a annoncé qu'une évaluation rapide des dégâts aurait lieu dès que possible. « L’UNESCO se tient aux côtés de la France pour la sauvegarde et la réhabilitation de ce patrimoine inestimable. Nous sommes déjà en contact avec des experts et prêts pour l’envoi d’une mission d’urgence pour estimer les dommages, préserver ce qui peut être préservé et envisager des mesures à court et à moyen termes », a-t-elle dit.

L’évaluation sera menée avec les autorités concernées, y compris les autorités nationales et locales, la direction du site et les autorités de l’Eglise, afin d’élaborer un plan d’action et d’éviter de détériorer davantage le site et récupérer le plus possible les éléments d’origine. Par la suite, l'UNESCO accompagnera et soutiendra les autorités dans la réhabilitation.

Photo UNESCO/George Papagiannis
Metchild Rössler, Directrice du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, devant la cathédrale Notre-Dame à Paris.

 

Les experts culturels des Nations Unies sont prêts à apporter leur aide si nécessaire pour reconstruire cette structure emblématique, a renchéri la Directrice du Centre du patrimoine mondial de l’UNESCO, Mechtild Rössler, dans un entretien à ONU Info après s’être rendu sur le site de Notre-Dame mardi.

« J'ai vu beaucoup, beaucoup de gens se rendant du métro vers le site de Notre-Dame, et je dois dire que beaucoup sont encore sous le choc, parce que ce n'est pas seulement la communauté chrétienne, c'est un bâtiment pour nous tous », a-t-elle dit. « En réalité, c’est un symbole universel et le centre de la France ... Je pense que cela choque profondément les gens. Ils ont perdu quelque chose qui fait partie de leur identité ».

Le Dr Rössler a déclaré qu'une équipe d'experts de l'UNESCO était sur place pour enquêter sur la stabilité des maçonneries et des dommages potentiels causés aux vitraux de la cathédrale.

Photo ONU/Aliza Eliazarov
Miguel Ángel Moratinos, nouveau Haut représentant pour l'Alliance des civilisations.

Une tragédie qui rappelle l'importance des sites religieux (Moratinos)

Le Haut-Représentant de l'Alliance des civilisations des Nations Unies (UNAOC), Miguel Ángel Moratinos, a également exprimé sa « profonde tristesse » après l'immense incendie qui a dévasté une grande partie de la cathédrale Notre-Dame.

Dans un communiqué publié mardi par son bureau, M. Moratinos a salué le courage et le professionnalisme des centaines de pompiers qui ont travaillé sans relâche pour sauver la cathédrale et exprimé son soutien au gouvernement et au peuple français.

« Notre-Dame est un symbole emblématique du catholicisme, non seulement en France mais également dans le monde entier », a souligné le Haut-Représentant.

Pour le chef de l’UNAOC, l’incendie de la cathédrale « vieille de près de 900 ans » est « une tragédie pour le monde entier, qui nous rappelle l'importance des sites religieux dans notre conscience collective, quelles que soient les croyances personnelles, les fois et les religions ».

 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Incendie à Notre-Dame de Paris : l’ONU aux côtés de la France pour sauver ce « patrimoine inestimable »

Plusieurs hauts responsables des Nations Unies se sont déclarés peinés par l’incendie survenu lundi soir dans la cathédrale Notre-Dame à Paris, en France.