L’ONU confirme plus de 1.563 civils morts en Ukraine

Un père dit au revoir à son fils et à sa famille après les avoir mis en lieu sûr et avant de retourner en Ukraine.
© IOM/Francesco Malavolta
Un père dit au revoir à son fils et à sa famille après les avoir mis en lieu sûr et avant de retourner en Ukraine.

L’ONU confirme plus de 1.563 civils morts en Ukraine

Droits de l'homme

Au moins 1.563  civils ont perdu la vie en Ukraine depuis le début de l’offensive il y a plus de deux mois, ont indiqué mercredi les Nations Unies. Le précédent bilan onusien s’élevait à 1.480 morts civiles. Cent-trente enfants font partie des victimes.

Au total, le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH) a enregistré 3.776 victimes civiles dans le pays dont 1.563 tués et 2.213 blessés. Parmi ces blessés, figurent 188 enfants pendant la période allant du 24 février au 5 avril. 

La plupart des victimes sont principalement à Donetsk et Louhansk, ces régions de l’Est de l’Ukraine où un conflit avec des combattants pro-russes fait rage depuis huit ans déjà. Selon l’ONU, la majorité des victimes civiles enregistrées ont été causées par l’utilisation d’armes explosives ayant une large zone d’impact, y compris les tirs d’artillerie lourde et les systèmes de roquettes à lancement multiple, ainsi que les missiles et les frappes aériennes.

Le HCDH estime que les chiffres réels sont considérablement plus élevés, car la réception des informations en provenance de certains endroits où se déroulent des hostilités intenses a été retardée et de nombreux rapports sont encore en attente de corroboration. Cela concerne, par exemple, Marioupol et Volnovakha (région de Donetsk), Izium (région de Kharkiv), Popasna (région de Louhansk), et Borodianka (région de Kyïv), où il y a des « allégations de nombreuses victimes civiles ».

Près de 35.000 réfugiés de plus en 24 heures

Par ailleurs, plus de 4,2 millions de réfugiés ukrainiens ont fui leur pays depuis le 24 février, selon les chiffres du Haut-commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR). L’agence onusienne recensait exactement 4.278.789 réfugiés ukrainiens mercredi.

Ce sont 34.194 de plus que lors du précédent pointage mardi. L’Europe n’a pas connu un tel flot de réfugiés depuis la Deuxième guerre mondiale. Quelque 90% de ceux qui ont fui l’Ukraine sont des femmes et des enfants.

La Pologne accueille de très loin le plus grand nombre de réfugiés. Depuis le 24 février, 2.490.447 d’entre eux sont entrés en Pologne, selon le HCR. Et selon l’UNICEF, environ la moitié sont des enfants. Selon l’agence de l’ONU pour les réfugiés, 654.825 personnes s’étaient rendues en Roumanie au 5 avril. 

En Moldavie, 399.039 Ukrainiens sont entrés ce pays de 2,6 millions d’habitants. La Hongrie avait accueilli au 5 avril 398.932 Ukrainiens, selon le HCR.  En Slovaquie, un total de 302.417 personnes étaient arrivées d’Ukraine depuis le début de la guerre, selon un décompte établi le 5 avril par HCR.

Le nombre de réfugiés en Russie s’élève à près de 350.632 au 29 mars, dernier chiffre disponible. Dans le même temps, la Biélorussie avait accueilli, au 5 avril, au moins 16.274 personnes.

L’ONU estime à presque 7,1 millions le nombre de déplacés à l’intérieur du pays. Au total, ce sont donc plus de 11,3 millions de personnes, soit plus d’un quart de la population, qui ont dû quitter leur foyer soit en traversant la frontière pour trouver refuge dans les pays limitrophes, soit en trouvant refuge ailleurs en Ukraine.