Riposter aux fausses informations et à l’hésitation à se faire vacciner est crucial pour vaincre la Covid-19

7 avril 2021

La riposte aux informations fausses et à l'hésitation à se faire vacciner figure en bonne place dans une déclaration politique de l'Assemblée générale des Nations Unies, dans laquelle les Etats membres s’engagent à travailler ensemble pour vaincre la pandémie et aider les populations et la planète à reconstruire en mieux.

Plus de 181 États membres des Nations Unies ont exprimé leur soutien au texte intitulé « Déclaration politique sur un accès mondial équitable aux vaccins anti-Covid-19 », qui a été présenté lors d'une réunion informelle de l'Assemblée vendredi.

« Nous croyons fermement que "personne ne peut être en sécurité tant que tout le monde n'est pas en sécurité", et qu'un accès équitable et abordable à des vaccins anti-Covid-19 sûrs et efficaces doit être garanti pour assurer un rétablissement rapide et contribuer à mettre fin à la pandémie », dit le texte. « Nous nous engageons à traiter la vaccination contre la Covid-19 comme un bien public mondial en garantissant pour tous un accès abordable, équitable et juste aux vaccins ».

« Vive préoccupation » concernant la distribution inégale

Tout en s'engageant à la solidarité et à l'intensification de la coopération internationale, les Etats membres ont exprimé leur inquiétude concernant la distribution inégale des vaccins anti-Covid-19 dans le monde, à la fois entre les pays et à l'intérieur des pays, malgré les accords internationaux.

« Nous sommes profondément préoccupés par la faible disponibilité des vaccins anti-Covid-19 dans les pays à revenu faible et intermédiaire », ont-ils déclaré, appelant à une « augmentation significative » du soutien aux contrats du mécanisme COVAX avec les producteurs de vaccins et à ne pas limiter la disponibilité des vaccins en raison de contrats bilatéraux concurrents.

Ils ont également demandé le financement intégral de l’Accélérateur ACT, qui vise à mettre des tests, des traitements et des vaccins contre la Covid-19 à la disposition des pays à revenu faible ou intermédiaire.

Combattre les fausses informations avec des messages « vérifiés »

La déclaration politique inclut également un engagement des pays à lutter contre les fausses informations et l'hésitation à se faire vacciner, principaux défis à la réussite des campagnes de vaccination contre la Covid-19 dans le monde.

Les pays ont souligné l'importance de mieux accepter la nécessité de vacciner pleinement les populations du monde entier. Déclarant qu’ils coopéreront avec l’initiative « Vérifié » de l’ONU, ils ont appelé le système des Nations Unies dans son ensemble à aider à lutter contre la réticence à la vaccination dans toutes les régions du monde.

Lancée en mai de l’année dernière, l’initiative « Vérifié » vise à promouvoir et à partager un contenu clair et convaincant et des conseils factuels, à lutter contre les théories du complot et les discours de haine et à favoriser la solidarité mondiale.

Melissa Fleming, cheffe du Département à la Communication globale des Nations Unies, a souligné les efforts de l’Organisation pour vacciner le monde et veiller à ce que personne ne soit laissé pour compte.

« Les déclarations approuvées par les États membres renforcent leur attachement à notre initiative « Vérifié » et à notre travail pour produire et diffuser des informations factuelles, opportunes, ciblées, claires, accessibles, multilingues et fondées sur la science », a-t-elle ajouté.

Semaine mondiale de l'éducation aux médias et à l'information

Par ailleurs, l'Assemblée générale a proclamé une nouvelle Semaine mondiale de l'éducation aux médias et à l'information, qui sera célébrée chaque année du 24 au 31 octobre.

Dans une résolution adoptée le 25 mars, l'Assemblée a noté l'importance de la maîtrise de l'information et des médias pour le développement durable ainsi que l'autonomisation des personnes, et a souligné la nécessité de doter les populations des outils nécessaires pour identifier et prévenir la propagation des informations fausses et trompeuses, en particulier pendant la pandémie de Covid-19.

L’Assemblée générale a également réaffirmé la nécessité de veiller à ce que la lutte contre informations fausses et trompeuses « fasse la promotion et n’enfreigne pas la liberté d’expression et l’accès à l’information des individus ».

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Appel à l'action de l'OMS pour construire un monde post-Covid plus juste et en meilleure santé

Alors que les pays continuent de lutter contre la pandémie, une occasion unique se dégage de reconstruire en mieux un monde plus juste et en meilleure santé, a affirmé mardi l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui a lancé un appel en cinq points visant à améliorer la santé de tous, à l’occasion de la Journée mondiale de la santé.