Covid-19 : face au risque d’une nouvelle vague, l’OMS préconise un Noël masqué en Europe

16 décembre 2020

A quelques jours des fêtes de fin d’année, le Bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l’Europe recommande le port du masque, lors des réunions familiales de Noël et des fêtes de fin d’année en Europe.

Outre le port du masque, la branche européenne de l’OMS préconise de pratiquer la distanciation sociale lors des fêtes de fin d’année.

« Il peut sembler gênant de porter un masque et de pratiquer la distanciation physique en présence d’amis et de membres de la famille, mais cela contribue grandement à garantir que chacun reste en sécurité et en bonne santé », a conseillé l’agence onusienne, tout en mettant en garde contre un « risque élevé » d’une nouvelle vague en Europe au début de 2021.

« Les personnes vulnérables et les amis ou parents plus âgés peuvent avoir beaucoup de mal à demander à leurs proches de s’éloigner physiquement, quelles que soient leurs angoisses ou leurs préoccupations ». Mais pour l’OMS, il s’agit de tenir compte de ce que les autres peuvent ressentir et des décisions difficiles auxquelles ils seront confrontés.

Distanciation physique et privilégier des rassemblements à l’extérieur 

Chaque fin d'année, dans toute l’Europe, il y a une augmentation massive des rassemblements qui réunissent des personnes de tous âges, y compris des familles, des groupes religieux et des amis. « Cela entraîne un risque important de transmission accrue de Covid-19 pendant la prochaine période de vacances », a averti la branche européenne de l’OMS dans un communiqué.

Malgré quelques progrès fragiles, la transmission du nouveau coronavirus dans toute la région européenne reste répandue et intense. Et compte tenu de l’évolution de la pandémie de Covid-19 en Europe, « il existe un risque élevé de nouvelle résurgence dans les premières semaines et les premiers mois de 2021 ». « Et nous devrons travailler ensemble si nous voulons réussir à la prévenir », a poursuivi l’OMS.

À l’approche des fêtes de Noël et de fin d’année, l’agence onusienne insiste sur certains fondamentaux. Dans la mesure du possible, les rassemblements doivent avoir lieu en extérieur et les participants doivent porter des masques et maintenir une distance physique. 

S'ils ont lieu en intérieur, il importe de limiter le nombre d’invités et de bien ventiler pour limiter les risques, conseille-t-elle. Car « les rassemblements à l’intérieur, même les plus petits, peuvent être particulièrement risqués car ils rassemblent des groupes de personnes, jeunes et vieux, de différents foyers, qui n’adhèrent pas tous aux mêmes mesures de prévention des infections ».

Report ou réduction du nombre de personnes assistant aux processions religieuses 

Pour l’OMS, malgré les risques, il existe quelques mesures simples que les individus et les communautés peuvent prendre pour rendre finalement « les vacances et la saison hivernale aussi sûres que possible ». Il s’agit d’être prudent même si « les gens sont impatients de se rassembler et de réfléchir à ce qui a été une année 2020 à la fois extraordinaire et difficile ».

A ce sujet, dans les pays où la transmission communautaire du virus est très répandue, « le report ou la réduction de certains rassemblements » devrait être « sérieusement envisagé ». Il s’agit notamment des processions religieuses, des marchés de vacances et des cérémonies religieuses à l’église. 

« Quel que soit le lieu, les services religieux devraient se dérouler différemment cette année », conseille l’agence onusienne, qui préconise leur déroulement « en plein air chaque fois que possible ». L’autre option, c’est de limiter ces cérémonies « en taille et en durée, avec distanciation physique, ventilation, hygiène des mains et utilisation de masques, selon le cas ».

La région Europe de l’OMS, qui comprend 53 pays, a enregistré plus de 22,3 millions de cas et près de 493.780 morts depuis le début de la pandémie, d’après un bilan établi mercredi. Au cours des sept derniers jours, près de 1,67 million de nouveaux cas ont été enregistrés, ainsi que plus de 34.700 morts.

Des stations de ski très fréquentées peuvent propager le virus.

A l’approche des fêtes de Noël, l’agence onusienne conseille d’autres mesures pour « minimiser le risque du nouveau coronavirus », avec des conseils aux particuliers, aux communautés et aux gouvernements pour les vacances d’hiver. L’objectif est d’insister sur la responsabilité individuelle où chacun jouera sa partition « pour empêcher une nouvelle résurgence des cas en Europe ».

« Les décisions individuelles prises pendant ces vacances d’hiver ne vous concerneront pas seulement vous et vos proches, mais aussi vos communautés », a fait remarquer l’OMS, appelant à ne pas sous-estimer « l’importance de vos décisions et votre pouvoir - en tant qu’individu, famille ou communauté - d’influencer ce qui se passera ensuite dans le cadre de cette pandémie ».

S’agissant de la pratique du ski, l’OMS souligne que ce loisir, en tant que tel, « ne propage pas la Covid-19, mais les stations de montagne très fréquentées le font ». Pendant les prochaines vacances, l’OMS recommande donc aux pays d’envisager soigneusement d’adapter la mise en place d’activités saisonnières pour éliminer la possibilité de surpopulation, en particulier dans les lieux clos ou confinés, y compris pendant les voyages.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.