Covid-19 : les jeunes et l’OMS se mobilisent pour inverser l’impact de la pandémie

14 décembre 2020

Les plus grandes organisations de jeunesse du monde, représentant 250 millions de membres, et l'Organisation mondiale de la santé (OMS) ont lancé, ce lundi, une mobilisation mondiale pour répondre aux effets perturbateurs de Covid-19 sur les jeunes.

« Si les effets directs de la pandémie de Covid-19 sur la santé des jeunes ont été généralement moins graves, les jeunes sont touchés de manière disproportionnée par les conséquences à long terme de la pandémie », a déclaré le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l'OMS, lors d’un point de presse virtuel organisé depuis Genève.

« Ces effets comprennent des perturbations de l'éducation, l'incertitude économique, la perte ou le manque de possibilités d'emploi, les répercussions sur la santé physique et mentale et les traumatismes dus à la violence domestique », a détaillé le Dr Tedros. L'anxiété mentale provoquée par le coronavirus a ainsi été identifiée chez près de 90 % des jeunes.

Plus d'un milliard d'élèves et étudiants dans presque tous les pays ont été touchés par les fermetures d'écoles. Et un jeune sur six dans le monde a perdu son emploi pendant la pandémie.

En même temps, les jeunes sont également les moteurs du changement et mettent en œuvre des solutions en réponse à Covid-19 en agissant par le biais d'interventions communautaires et de service volontaire. Selon l’OMS, certains ont même agi comme premiers intervenants et ont livré de la nourriture et des fournitures à ceux qui en ont besoin.

Un sommet mondial de la jeunesse en avril 2021

La « mobilisation mondiale des jeunes pour une génération perturbée » est menée par les six grandes organisations de jeunesse (Association chrétienne des jeunes hommes, YMCA ; Association chrétienne mondiale des jeunes femmes, YWCA ; Organisation mondiale du mouvement scout ; Association mondiale des guides et des éclaireurs ; Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, FICR ; et le Prix international du Duc d'Édimbourg). Ensemble, ces mouvements impliquent activement plus de 250 millions de jeunes, et visent à aider les jeunes à participer aux efforts et concevoir des solutions pour inverser l'impact de la pandémie.

La mobilisation mondiale de la jeunesse comprendra la tenue d'un sommet mondial de la jeunesse en avril 2021 aini qu’un fonds de 5 millions de dollars pour soutenir les organisations de jeunesse locales et nationales. L’objectif est de soutenir directement les jeunes engagés sur le terrain pour relever certains des défis sanitaires et sociétaux les plus urgents résultant de la pandémie.

« L'OMS est honorée de se joindre à ce mouvement mondial vraiment passionnant visant à donner aux jeunes du monde entier les moyens d'être le moteur de la reprise post-Covid-19 », a déclaré le Dr Tedros. « Nous pensons que les jeunes ont les solutions pour résoudre leurs propres problèmes », ont, pour leur part, déclaré les dirigeants des jeunes dans une déclaration commune, insistant sur « le désir des jeunes d'être une force dans leurs communautés ».

1,6 million de morts et plus de 70 millions cas dans le monde

Le point de presse bi-hebdomadaire de l’OMS a été aussi l’occasion pour le Dr Tedros de saluer « le travail héroïque des travailleurs de la santé » dans le combat contre la pandémie. Selon l’agence onusienne, la proportion de professionnels de santé infectés par la Covid-19 est beaucoup plus élevée que dans le reste de la population. « Le personnel soignant représente moins de 3% de la population, mais comptabilise 14% des cas signalés dans le monde », a rappelé le Directeur général.

« L'une des principales préoccupations de l'OMS a été de veiller à ce que les travailleurs de la santé aient accès à des équipements de protection individuelle. Nous conseillons également aux agents de santé de se laver régulièrement les mains avec un désinfectant à base d'alcool ou de se laver à l'eau et au savon », a-t-il indiqué.

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 1,6 million de morts dans le monde depuis l’apparition de la maladie en décembre 2019, selon un bilan établi lundi par l’OMS. Quelques 70,82 millions de cas ont été officiellement diagnostiqués.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 et fêtes de fin d’année : l’OMS appelle à ne pas baisser la garde

A l’approche des fêtes de fin d’année, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) appelle à faire preuve de prudence alors que la Covid-19 continue de tuer.