Global Pride 2020 : c’est le moment de se tenir debout et de faire preuve de fierté, estime Michelle Bachelet

29 juin 2020

Dans un message vidéo, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a partagé la fierté exprimée dans le monde pour les progrès accomplis en matière de défense des droits des LGBTI au cours des 50 dernières années.

 

« C'est le moment de se tenir debout et de faire preuve de fierté », a-t-elle affirmé.

« Le moment d'élever nos voix, en solidarité, pour la reconnaissance, la visibilité, la justice et la liberté d'être qui nous sommes, d'aimer qui nous aimons, de vivre librement, pleinement et en sécurité, quels que soient notre race, notre sexe, notre religion, notre statut de visa ou notre handicap », a-t-elle ajouté.

Dans son message la cheffe du Bureau aux droits de l’homme des Nations Unies a rappelé le caractère fortement imprévisible pour beaucoup de personnes de la période actuelle.

Selon elle, les conséquences de la pandémie de Covid-19 pèsent lourdement sur de nombreuses personnes lesbiennes, gays, bisexuelles, trans et intersexuelles dans le monde entier (LGBTI).

« La pandémie de Covid a amplifié les inégalités, les rendant visibles, manifestement inacceptables et non durables », a-t-elle a fait valoir.

« Elle a rendu les personnes LGBTI particulièrement vulnérables », a-t-elle insisté.

Pour Michelle Bachelet, les personnes LGBTI souffrent en termes d'accès à des services de santé inclusifs, de violence et d'abus domestiques, en particulier pour les personnes confinées avec des personnes qui n'acceptent pas leur identité de genre, et d'une augmentation de la discrimination et des discours de haine les accusant d'être à l'origine de la pandémie.

Aux États-Unis et dans le monde entier, des centaines de milliers de personnes ont défilé pour dire non à la discrimination et à la violence structurelles et oui à l'égalité pour tous, a-t-elle souligné.

« Aujourd'hui, il s'agit de fierté - fierté de nous-mêmes et des progrès que nous avons accomplis pour arriver jusqu'ici », a déclaré Michelle Bachelet se référant au chemin parcouru depuis les émeutes de Stonewall en juin 1970.

« Je suis très heureuse de célébrer ce mois important avec vous », a-t-elle conclu.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.