Covid-19 : l’ONU appelle à garantir l’égalité des droits des personnes handicapées

6 mai 2020

Le chef de l’ONU a appelé mercredi les gouvernements à placer les personnes handicapées au cœur de la réponse à la pandémie de Covid-19.

La crise du coronavirus touche tous les aspects de la société et les personnes handicapées (environ 15% de la population mondiale) sont loin d’être épargnées. 

« La pandémie affecte le milliard de personnes handicapées dans le monde », a rappelé le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, dans un message vidéo présentant la note de synthèse produite par l’ONU sur les personnes handicapées et le Covid-19.

Selon le Département des affaires économiques et sociales des Nations Unies (DESA), 46% des personnes âgées de plus de 60 ans - particulièrement vulnérables au Covid-19 - vivent avec un handicap. Une femme sur cinq risque de se retrouver une situation de handicap au cours de sa vie et un enfant sur 10 est handicapé.

En temps normal, les personnes handicapées avaient déjà moins de chances de suivre des études, de bénéficier de soins de santé, de gagner leur vie ou de participer à la vie sociale. « La pandémie accentue ces inégalités et fait naître de nouvelles menaces », a alerté M. Guterres.

LIRE AUSSI | Coronavirus : qui protège les personnes handicapées ? 

Les personnes handicapées vivant en résidence courent un risque plus important de contracter le virus et « sont parmi les plus touchées par cette crise en termes de décès », a rappelé le chef de l’ONU.

« Pendant la pandémie, nous devons garantir l’égalité des droits des personnes handicapées pour ce qui est de l’accès aux soins de santé et aux procédures qui sauvent la vie », a souligné le Secrétaire général qui a exhorté les gouvernements à placer les personnes handicapées au cœur de la lutte contre le Covid-19 et des efforts de relèvement, par la consultation et le dialogue.

Un garçon handicapé joue avec sa chaise roulante dans un centre de réhabilitation. Photo Banque mondiale/Masaru Goto

Que faire pour inclure les personnes handicapées dans la réponse au Covid-19 ?

Face à la menace disproportionnée du Covid-19 qui pèse sur les personnes handicapées, l’ONU propose une réponse guidée par les droits humains et centrés sur quatre champs d’actions.

1/ Assurer l'intégration du handicap dans toutes les réponses et efforts de relèvement avec des actions ciblées. Les Nations Unies estiment qu’une combinaison des mesures générales et spécifiques au handicap est nécessaire pour garantir une inclusion des personnes handicapées.

2/ Assurer l'accessibilité des informations, des installations, des services et des programmes dans le cadre de la réponse au Covid-19. L'accessibilité est fondamentale pour l'inclusion des personnes handicapées dans la réponse immédiate sur les plans sanitaires et socio-économiques. Sans information sur la santé publique, l'environnement bâti, les communications et technologies et les biens et services à leur disposition, les personnes handicapées ne peuvent pas prendre les décisions nécessaires, vivre indépendamment, et rester isolées ou en quarantaine en toute sécurité, ou accéder à la santé et aux services publicx sur un pied d'égalité avec les autres.

Protéger les droits des personnes handicapées, c’est investir dans notre avenir commun - António Guterres, Secrétaire général des Nations Unies

3/ Assurer une consultation significative et une participation active des personnes handicapées et des organisations les représentant à tous les stades de la réponse et des efforts de relèvement. Les personnes handicapées ont des contributions à apporter pour lutter contre la crise et construire l’avenir. De nombreuses personnes handicapées ont fait l’expérience de vivre des situations d'isolement et de dispositions de travail alternatives. Elles peuvent ainsi proposer des modèles pour traverser au mieux la situation actuelle. Les perspectives et les expériences vécues par les personnes handicapées contribuent à la créativité, aux nouvelles approches et à des solutions innovantes aux défis.

4/ Établir des mécanismes de responsabilité pour s’assurer de l'inclusion du handicap dans la réponse au Covid-19. Des investissements inclusifs doivent être garantis pour soutenir des résultats menant à l'inclusion des personnes handicapées. Les gouvernements, les donateurs, les agences de l’ONU et d’autres acteurs doivent établir des mécanismes de suivi des investissements pour s’assurer qu’ils touchent les personnes handicapées. La ventilation des données selon le handicap est indispensable pour garantir la responsabilisation.

L’ONU rappelle que l’inclusion des personnes handicapées dans la réponse au Covid-19 et dans les efforts de relèvement post-crise est essentielle pour ne laisser personne de côté. Une telle démarche s’inscrit dans la continuité des engagements internationaux que sont la Convention relative aux droits des personnes handicapées, le Programme de développement durable à l’horizon 2030, l'Agenda pour l'humanité et la Stratégie des Nations Unies pour l'inclusion du handicap.

« Protéger les droits des personnes handicapées, c’est investir dans notre avenir commun », a rappelé M. Guterres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Covid-19 : Michelle Bachelet exhorte les États à inclure les personnes en situation de handicap

Des mesures ciblées sont nécessaires pour faire face aux risques disproportionnés auxquels sont exposées les personnes handicapées pendant la pandémie de Covid-19, a déclaré ce jeudi le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme (HCDH).