Covid-19 : l’Alliance du Vaccin débloque 29 millions de dollars pour 13 pays

9 avril 2020

L’Alliance du Vaccin (Gavi) va débloquer 29 millions de dollars pour aider les systèmes de santé de 13 pays en développement à lutter contre la pandémie de Covid-19, a déclaré l’agence jeudi, dans le cadre d’un programme de 200 millions de dollars approuvé par son conseil d’administration le mois dernier.

« Les systèmes de santé des pays en développement sont confrontés à la plus grande épreuve de mémoire d’homme, et Gavi les aide à y faire face », a déclaré Dr Seth Berkley, Directeur exécutif de l’Alliance du Vaccin.

Selon ce partenariat public-privé mondial pour la santé basé à Genève, les premiers bénéficiaires sont le Myanmar, la République démocratique du Congo RDC), l’Éthiopie, le Malawi, l’Afghanistan, le Soudan, le Zimbabwe, le Soudan du Sud, le Timor-Leste, la Guinée-Bissau, le Tadjikistan, le Bhoutan et le Libéria.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), la pandémie a fait au moins 85.586 morts dans le monde sur 1.438.994 cas d’infection officiellement diagnostiqués dans 192 pays depuis le début de l’épidémie. Selon l’Alliance du vaccin, plus de 21.500 cas et 681 décès ont été officiellement signalés dans 66 pays à faible revenu.

« Une analyse Gavi basée sur une modélisation du Collège Imperial suggère que, sans aucune stratégie d’atténuation, le Covid-19 pourrait entraîner 12,9 millions de décès dans les 73 pays à faible revenu, tandis qu’une étude du PNUD (Programme des Nations Unies pour le développement) suggère que les pertes de revenus dans les pays en développement pourraient dépasser 220 milliards de dollars », relève l’Alliance dans un communiqué.

En RDC, 6 millions de dollars pour la logistique, la prévention et l’engagement communautaire

Parmi les bénéficiaires figure le Myanmar avec plus 7 millions de dollars, pour l’achat d’équipement de protection individuelle (EPI) pour les travailleurs de la santé, la surveillance des maladies, la préparation des laboratoires ou l’engagement communautaire.

Pour l’Afghanistan, le budget de plus de 2 millions de dollars vise à financer des activités de prévention et de contrôle des infections.

Sur le continent africain, la RDC recevra 6 millions de dollars pour la logistique, la prévention et le contrôle des infections ainsi que la coordination des interventions d’urgence et l’engagement communautaire.

En Éthiopie, les 5 millions de dollars financeront du matériel de contrôle des infections et des masques.

Quant au Soudan, le budget de plus d’un million de dollars permettra aux agents de santé de se former en matière d’hygiène et de lutte contre les infections ainsi que pour des activités de surveillance et à la création de centres d’isolement. Au Zimbabwe, le même montant est prévu pour des kits de test et des équipements de protection individuelle pour le personnel sanitaire.

L’Alliance du Vaccin rassemble les gouvernements des pays en développement et des pays donateurs, l’OMS, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie du vaccin, les agences techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates ainsi que d’autres partenaires du secteur privé.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans une RDC touchée par le Covid-19, la MONUSCO réaffirme son engagement à aider les plus vulnérables

La Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) a rappelé jeudi avoir pris les mesures nécessaires pour limiter la propagation du coronavirus dans le pays, tout en s’acquittant de son mandat.