Turquie : l'ONU offre son soutien suite au tremblement de terre meurtrier 

Le Croissant-Rouge turc fournit une assistance essentielle aux personnes touchées par un tremblement de terre de magnitude 6,8 qui a frappé l'est de la Turquie.
Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge
Le Croissant-Rouge turc fournit une assistance essentielle aux personnes touchées par un tremblement de terre de magnitude 6,8 qui a frappé l'est de la Turquie.

Turquie : l'ONU offre son soutien suite au tremblement de terre meurtrier 

Aide humanitaire

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, s'est dit profondément attristé par les « pertes de vies humaines et la destruction de biens » causées par un tremblement de terre d'une magnitude de 6,8 qui a secoué l'est de la Turquie dans la nuit de vendredi à samedi.  

« Le Secrétaire général présente ses condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'au peuple et au gouvernement turcs », a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric, dans un communiqué publié en fin de journée samedi. « Il souhaite un prompt rétablissementaux blessés ».

Selon l'Autorité turque de gestion des catastrophes et des urgences, l'AFAD, 25 personnes ont été tuées dans la province d'Elazig - à quelque 465 miles à l'est de la capitale, Ankara - et quatre dans la province voisine de Malatya.

Le ministère de la santé du pays a pour sa part enregistré plus de 1.450 blessés.

Les médias d'État syriens et iraniens ont aussi rapporté avoir ressenti des secousses dans leurs pays.  Selon les médias locaux au Liban, les villes de Beyrouth et Tripoli ont également ressenti le tremblement de terre.

Plus de 400 répliques ont été enregistrées, dont 14 d'une magnitude supérieure à 4,0 sur l'échelle de Richter, selon l'AFAD.

Des centaines d'habitants se sont retrouvés sans abri ou avec des maisons endommagées alors que les équipes de secours des provinces voisines ont travaillé toute la nuit avec des projecteurs, utilisant leurs mains, des perceuses et des pelles mécaniques pour retirer les briques et le plâtre des bâtiments effondrés à la recherche de survivants.

« Les Nations Unies expriment leur solidarité avec la Turquie et lui ont offert leur soutien », a conclu M. Dujarric.