Tensions entre Iran et Etats-Unis : le chef de l’ONU appelle à arrêter l’escalade et à relancer le dialogue

6 janvier 2020

Alors que les tensions se sont fortement accrues entre les Etats-Unis et l’Iran ces derniers jours, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi à arrêter l’escalade et à relancer le dialogue.

« J'ai suivi la récente montée des tensions mondiales avec une grande inquiétude. Je suis en contact permanent avec de hauts responsables du monde entier », a déclaré le Secrétaire général lors d’un point de presse au siège des Nations Unies à New York.

« Mon message est simple et clair : Arrêtez l'escalade. Faites preuve d'une retenue maximale. Relancez le dialogue. Renouvelez la coopération internationale », a-t-il ajouté, sans mentionner spécifiquement l’Iran et les Etats-Unis.

« N'oublions pas les terribles souffrances humaines causées par la guerre. Comme toujours, les gens ordinaires paient le prix le plus élevé. Il est de notre devoir commun de l'éviter », a conclu le Secrétaire général.

Il a tenu ces propos alors que le Président américain Donald Trump a menacé ce weekend de frapper 52 sites iraniens, dont des sites culturels, si l’Iran décidait de se venger de la mort du puissant général iranien Qassem Soleimani tué par un drone américain jeudi à Bagdad, en Iraq. 

António Guterres a noté que les tensions géopolitiques étaient à leur plus haut niveau ce siècle. « Et ces turbulences s'intensifient », a-t-il souligné devant les journalistes. « Même la non-prolifération nucléaire ne peut plus être tenue pour acquise ».

L'Iran a déclaré dimanche qu'il ne respecterait plus aucune des limites fixées dans l'accord sur son programme nucléaire conclu en 2015.  La Corée du Nord pour sa part a annoncé la semaine dernière la fin d'un moratoire sur les essais nucléaires et sur les essais de missiles balistiques intercontinentaux.

Selon le chef de l’ONU, ces tensions conduisent « de plus en plus de pays à prendre des décisions imprévues avec des conséquences imprévisibles et un risque profond d'erreur de calcul ».

« Dans le même temps, nous assistons à des conflits commerciaux et technologiques qui fracturent les marchés mondiaux, sapent la croissance et creusent les inégalités. Et pendant tout ce temps, notre planète est en feu. La crise climatique fait rage », a-t-il ajouté.

« Dans de nombreuses régions du monde, nous voyons de nombreuses personnes frustrées et en colère. Nous assistons à une augmentation des troubles sociaux et à une montée de l'extrémisme, du nationalisme et de la radicalisation, avec une progression dangereuse du terrorisme, notamment en Afrique. Cette situation ne peut pas durer », a encore dit M. Guterres.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l’ONU appelle à la retenue après la mort d’un général iranien tué par un raid américain en Iraq

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à la retenue après la mort d’un général iranien tué par un raid américain à Bagdad, en Iraq, estimant que le monde ne pouvait pas se permettre une nouvelle guerre dans le golfe Persique.