L’ONU s’inquiète de l’annonce de la reprise des essais nucléaires par la Corée du Nord

Le Président américain Donald Trump serre la main du Président nord-coréen Kim Jong-un dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées le 30 juin 2019.
Photo Maison Blanche/Shealah Craighead
Le Président américain Donald Trump serre la main du Président nord-coréen Kim Jong-un dans la zone démilitarisée qui sépare les deux Corées le 30 juin 2019.

L’ONU s’inquiète de l’annonce de la reprise des essais nucléaires par la Corée du Nord

Paix et sécurité

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit profondément préoccupé mercredi par la déclaration de la République populaire démocratique de Corée (RPDC), qui a indiqué la fin d'un moratoire sur les essais nucléaires et de missiles.

« Le Secrétaire général espère vivement que les essais ne reprendront pas, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. La non-prolifération reste un pilier fondamental de la sécurité nucléaire mondiale et doit être préservée », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration à la presse.

« Il exprime à nouveau son soutien à la reprise d'un dialogue qui conduira à une dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule coréenne. L'engagement diplomatique est la seule voie vers une paix durable », a-t-il ajouté.

Selon la presse, le leader nord-coréen Kim Jong-un a annoncé la fin d'un moratoire sur les essais nucléaires et sur les essais de missiles balistiques intercontinentaux, faute de reprise des négociations avec les Etats-Unis.

Il a annoncé que le monde allait découvrir dans un proche avenir une nouvelle arme stratégique que détient la Corée du Nord.