Le chef de l’ONU appelle à la retenue après la mort d’un général iranien tué par un raid américain en Iraq

3 janvier 2020

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé à la retenue après la mort d’un général iranien tué par un raid américain à Bagdad, en Iraq, estimant que le monde ne pouvait pas se permettre une nouvelle guerre dans le golfe Persique.

« Le Secrétaire général a toujours plaidé pour une désescalade dans le Golfe. Il est profondément préoccupé par la récente escalade », a dit son porte-parole adjoint, Farhan Haq, dans une déclaration à la presse publiée vendredi.

« C'est un moment où les dirigeants doivent exercer un maximum de retenue. Le monde ne peut pas se permettre une nouvelle guerre dans le Golfe », a-t-il ajouté.

Le général Qassem Soleimani, à la tête de la force al-Qods, une unité d'élite des Gardiens de la révolution iraniens, a été tué dans une frappe aérienne des États-Unis contre son convoi, à l'aéroport de la capitale iraquienne Bagdad, sur ordre du Président Donald Trump, a déclaré jeudi 2 janvier le Pentagone.

Selon la presse, Abou Mahdi al-Mouhandis, commandant du Hachd al-Chaabi, une milice iraquienne soutenue par l'Iran, a également été tué dans l'attaque.

Les Etats-Unis estiment que Qassem Soleimani a orchestré des attaques contre des bases de la coalition en Iraq ces derniers mois et le tient pour responsable des « attaques » survenues cette semaine contre l'ambassade américaine à Bagdad. 

Le gouvernement du Président iranien Hassan Rohani a, par le biais de son ministre des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif, qualifié le raid américain d’« extrêmement dangereux » et d’« escalade stupide ». Ali Khamenei, le Guide suprême de la Révolution islamique, poste le plus élevé en Iran, a appelé à une « vengeance féroce » et a décrété trois jours de deuil national. Les autorités ont annoncé vendredi la nomination du successeur de Qassem Soleimani, son ancien adjoint, Esmaïl Qaani.

L’envoyée de l’ONU en Iraq, Jeanine Hennis-Plasschaert, a également appelé vendredi à la retenue dans un message sur son compte Twitter.

« Nous exhortons toutes les parties à faire preuve de la plus grande retenue afin d'éviter un autre cycle dévastateur de violence et d'instabilité régionale. Pendant trop longtemps, l'Iraq a été le théâtre de différentes compétitions de pouvoir. Les Iraquiens méritent la stabilité et la paix. Il faut garder la tête froide », a-t-elle dit.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Dans un Moyen-Orient divisé, l’ONU appelle à maintenir ouverts les canaux de communication

Une haute responsable de l’ONU a rappelé mardi le « rôle indispensable » du Conseil de sécurité des Nations Unies dans le maintien de la stabilité au Moyen-Orient.