L'OMS lance un plan de lutte contre la co-infection tuberculose-sida

L'OMS lance un plan de lutte contre la co-infection tuberculose-sida

L'OMS, l'agence de l'ONU pour la Santé, a annoncé aujourd'hui le lancement d'un plan visant à juguler l'expansion de la co-infection tuberculose-sida, un plan tout particulièrement axé sur l'Afrique où vivent 70 % des 14 millions de personnes qui dans le monde sont affectées par cette co-infection.

« La tuberculose et le VIH forment ensemble une association meurtrière que l'on doit combattre en adoptant une méthode de traitement global de la personne », a déclaré le docteur Lee Jong-wook, directeur général de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). « Avec un traitement efficace, on peut guérir la tuberculose, maîtriser le VIH et préserver la santé de millions de personnes », précise-t-il dans un communiqué publié par l'OMS aujourd'hui.

Cette nouvelle politique définit les actions nécessaires pour lutter contre la double épidémie de tuberculose et de VIH et donne des conseils clairs aux pays leur permettant de définir dans quelles circonstances ils doivent prendre ces mesures. Elle constituera un appui essentiel pour la stratégie de l'OMS « 3 millions d'ici à 2005 » qui prévoit de fournir des traitements antirétroviraux (ARV) à trois millions de personnes vivant avec le sida d'ici à la fin 2005.

Il s'agira d'abord de développer rapidement les programmes de conseils et de dépistage volontaire du VIH, dans le but de détecter au cours des deux prochaines années plus d'un demi-million de tuberculeux séropositifs pour le VIH et de les adresser aux services assurant les traitements ARV. Parallèlement, le dépistage des cas de tuberculose va s'intensifier dans les zones de forte prévalence du VIH en intégrant ce diagnostic dans les services qui s'occupent du VIH/sida.