Pneumonie atypique : une nouvelle mission de l'OMS est arrivée aujourd'hui à Shanghai

21 avril 2003

Alors que le gouvernement chinois confirme 109 nouveaux cas de Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) ce qui porte à 1959 le nombre des cas signalés en Chine, une nouvelle mission de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) est arrivée aujourd'hui à Shanghai.

Le fait que le Ministre de la santé et le Maire de Beijing aient été écartés de leurs postes au sein du parti communiste chinois est le signe, selon l'OMS, que les dirigeants chinois souhaitent privilégier la transparence des informations sur la situation épidémique.

Les 6 experts de l'OMS vont rester 4 jours à Shanghai où les autorités ont confirmé seulement deux cas de SRAS et aucun décès. Ils y rencontreront les responsables médicaux, inspecteront les hôpitaux et évalueront les mesures à prendre pour éviter la dissémination de l'épidémie.

Les 1959 cas dont ont fait état les autorités chinoises, ne prennent pas en compte les hôpitaux militaires qui ne sont pas obligés par la législation chinoise d'informer les autorités médicales sur les cas qu'ils auraient pu enregistrer.

La Chine a décidé de réduire à une journée les vacances de May Day qui, habituellement durent une semaine et sont l'occasion pour des milliers de personnes de voyager dans tout le pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.