L'OMS préconise de filtrer les passagers dans les aéroports des pays les plus touchés par la pneumonie atypique

L'OMS préconise de filtrer les passagers dans les aéroports des pays les plus touchés par la pneumonie atypique

media:entermedia_image:839f823e-9591-4c46-8420-206cffe8709e
Préoccupée par la propagation croissante du Syndrome respiratoire aigu (SRAS), l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a préconisé hier de filtrer les passagers dans les aéroports des pays les plus touchés par cette maladie.

Les aéroports concernés se trouvent en Chine, à Hongkong, à Taïwan, au Viet Nam, à Singapour et au Canada. Selon l'OMS, plus de 1400 personnes sont atteintes de cette forme de pneumonie qui a fait 53 morts à ce jour.

L'OMS recommande aux autorités médicales de ces pays de s'entretenir avec les passagers pour s'assurer qu'ils ne présentent pas les symptômes du SRAS, et de conseiller aux personnes souffrant de fièvre aiguë de reporter leur voyage.

L'Organisation conseille par ailleurs à tout voyageur présentant les symptômes les plus courants de cette pneumonie - une insuffisance respiratoire aiguë, la toux, et une forte fièvre, de solliciter une aide médicale immédiate.