SRAS : l'OMS étend à Beijing, Shanxi et Toronto son avis de limitation des voyages

23 avril 2003

Après Guangdong et Hongkong, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé aujourd'hui un avis invitant les voyageurs à différer, à titre de précaution, leurs voyages non indispensables à destination de Beijing et de la province de Shanxi, en Chine, et de Toronto, au Canada.

Après Guangdong et Hongkong, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a lancé aujourd'hui un avis invitant les voyageurs à différer, à titre de précaution, leurs voyages non indispensables à destination de Beijing et de la province de Shanxi, en Chine, et de Toronto, au Canada.

L'OMS explique sa démarche par son souci de réduire les risques de propagation internationale du Syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), une forme de pneumonie atypique qui affecte, selon les informations collectées hier, 3947 personnes dans 25 pays sur les cinq continents.

La décision concernant Beijing et la province de Shanxi a été prise après que l'OMS ait examiné les informations transmises par les autorités chinoises sur le nombre de contaminations et les chaînes de transmission de la pandémie.

Quant à Toronto, l'OMS y signale une propagation de l'épidémie qui touche maintenant des sujets n'appartenant pas aux groupes à risques, tels que le personnel hospitalier ou les familles des malades.

L'OMS précise enfin que sa mise en garde sera réévaluée dans trois semaines, soit le double de la durée maximale d'incubation.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.