Le TPIY exige le respect des mesures de protection des témoins

20 juin 2002

Le Tribunal pénal international de l'ONU pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) a exigé le respect des mesures de protection des témoins qui se présentent à La Haye, à la suite de la révélation le mois dernier par un journal de Belgrade de l'identité d'un informateur confidentiel.

La Chambre d'accusation du Tribunal qui s'occupe du dossier de l'ex-président yougoslave Slobodan Milosevic a publié hier un rappel du caractère confidentiel des dépositions après que le journal "Nacional" ait publié le nom du témoin connu comme "K5", qui bénéficiait de la protection de la Cour.

Le Tribunal a par ailleurs demandé aux autorités yougoslaves de lui fournir des renseignements sur les personnes responsables de cette fuite.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.