Syrie : réapparition préoccupante de cas de choléra dans six gouvernorats - OMS

Une famille déplacée en Syrie.
OCHA/Abdul Aziz Qitaz
Une famille déplacée en Syrie.

Syrie : réapparition préoccupante de cas de choléra dans six gouvernorats - OMS

Santé

Pour la première fois depuis plus de dix ans, le choléra, une infection diarrhéique aiguë, a refait son apparition en Syrie. Selon l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU, 23 personnes en sont mortes et plus de 250 d’autres ont été touchées par cette maladie. La faute au non-traitement des eaux, dont les infrastructures ont été détruites par la guerre.

« Selon un décompte effectué le 20 septembre, le choléra a déjà fait 23 morts et infecté 253 personnes », a déclaré lors d’une conférence de presse régulière de l’ONU à Genève, Fadela Chaib, porte-parole de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

L’épidémie de choléra sévit actuellement dans six gouvernorats : Alep, Hassakah, Deir EZ-Zor, Lattaquié, Damas et Homs .

Le choléra est une infection diarrhéique pouvant provoquer une déshydratation potentiellement mortelle. Il se contracte par l’absorption d’eau ou de produits alimentaires contaminés.

Selon l’OMS, l’origine de l’infection pourrait être liée à « la consommation d’eau provenant de sources non traitées ou à la consommation d’aliments contaminés en raison d’une irrigation avec de l’eau insalubre ».

Kits suffisants pour couvrir 2.000 cas graves et 190.000 cas légers

Sur le terrain, la priorité de l’agence onusienne est d’arrêter la propagation de cette maladie mortelle en continuant à soutenir les équipes d’intervention rapide. Il s’agit également de développer la surveillance, les tests et la recherche des contacts.

L’autre axe de la lutte porte sur la sensibilisation des communautés touchées et à risque aux moyens de se protéger.

« L’OMS travaille également avec ses partenaires pour tester la qualité de l’eau et distribuer des comprimés de chlore aux communautés touchées », a ajouté la porte-parole de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Dans le cadre de la réponse à l’épidémie actuelle de choléra, une cargaison de médicaments et de fournitures de l’OMS a atterri, lundi 19 septembre à l’aéroport de Damas en provenance de leur plateforme logistique de Dubaï. Ces fournitures sont suffisantes pour couvrir 2.000 cas graves et 190.000 cas légers.

La cargaison contenait des fournitures pour le choléra, une solution de réhydratation orale, des médicaments, des tests rapides de choléra, des comprimés de chlore pour la purification de l’eau. Les kits ont été distribués aux établissements de santé du nord-est de la Syrie où l’épidémie est concentrée. Selon l’OMS, d’autres expéditions sont également attendues.