Ebola : des doses de vaccin livrées dans l’Est de la RDC après la confirmation d’un nouveau cas – OMS

Un agent de santé luttant contre Ebola en République démocratique du Congo.
Photo ONU/Martine Perret
Un agent de santé luttant contre Ebola en République démocratique du Congo.

Ebola : des doses de vaccin livrées dans l’Est de la RDC après la confirmation d’un nouveau cas – OMS

Santé

Plus de 200 doses de vaccin contre Ebola ont été apportées à Beni, ville de l’est de la République démocratique du Congo (RDC), où un nouveau cas du virus hautement contagieux a été confirmé cette semaine, a indiqué mercredi l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), les sérums sont arrivés à Béni et la vaccination doit commencer très prochainement.

« Plus de 200 doses de vaccins contre Ebola sont arrivées mardi 23 août 2022 à Beni. La vaccination va commencer très rapidement avec les agents sanitaires », a indiqué le bureau de l’OMS en RDC dans un tweet, relevant que les équipes des Nations Unies travaillent avec les autorités sanitaires « pour identifier tous les contacts afin de les vacciner et les protéger ».

Ces doses livrées à Béni proviennent du stock de 1.000 doses de vaccins Ebola rVSV-ZEBOV disponibles en RDC.

La sensibilisation pour contrôler rapidement l’épidémie en cours

Le dernier cas confirmé a été génétiquement lié à une flambée de 2018-2020 dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri, qui a fait près de 2.300 morts.

Outre la « décontamination des établissements de soins et des ménages, les équipes sanitaires de l’OMS et de la RDC devraient procéder également au suivi d’environ 160 contacts identités à ce jour et de la prise en charge des cas y compris la sensibilisation.

Face à la résurgence de la maladie, « le maire de la ville, assisté du médecin chef de zone et de l’équipe de l’OMS, a appelé mardi la population à s’approprier la lutte et à plus d’engagement pour contrôler rapidement l’épidémie en cours », selon l’agence onusienne.

Début juillet, la RDC, où le virus Ebola a été identifié pour la première fois en 1976, avait déclaré la fin de sa 14e épidémie de cette fièvre hémorragique.  En trois mois, quatre cas confirmés et un probable, tous décédés, avaient été enregistrés dans le nord-ouest du pays, son foyer naturel.

Ebola se transmet à l’homme par des animaux infectés. La transmission humaine se fait par les liquides corporels, avec pour principaux symptômes des fièvres, vomissements, saignements, diarrhées.