Le bortsch ukrainien inscrit au patrimoine culturel immatériel mondial par l’UNESCO

1 juillet 2022

En raison de la guerre, l’Ukraine avait demandé d’accélérer l’examen du dossier de candidature d’inscription du bortsch ukrainien sur la « Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente ». Une demande approuvée ce vendredi par le Comité intergouvernemental de sauvegarde, composé de représentants des États parties à la Convention de l'UNESCO.

Le bortsch ukrainien, version nationale du bortsch consommé dans plusieurs pays de la région, fait partie intégrante de la vie familiale et communautaire ukrainienne. Des festivals et des événements culturels lui sont dédiés.

La Liste du patrimoine immatériel nécessitant une sauvegarde urgente vise à sauvegarder un patrimoine culturel dont la viabilité est menacée.

Dans sa décision, le Comité intergouvernemental indique que « le conflit armé a menacé la viabilité de l’élément ».

« Le déplacement des populations et des détenteurs menace l’élément, car les gens sont incapables non seulement de cuisiner ou de cultiver les légumes locaux pour le bortsch, mais aussi de se réunir pour pratiquer l’élément, ce qui compromet le bien-être social et culturel des communautés », souligne-t-il.

L’inscription d’un élément permet aux parties prenantes d’enclencher la coopération et l’assistance internationales nécessaires à la conception et à la mise en œuvre d’un plan d’action dédié à la sauvegarde.

Un plat traditionnel populaire à base de betteraves

La culture de la préparation du bortsch est pratiquée et célébrée depuis longtemps dans toutes les régions d’Ukraine où les communautés, les familles et les restaurants développent leurs propres versions de ce plat traditionnel et populaire à base de betteraves.

Selon les régions où il est pratiqué, le bortsch reflète le terroir local. Les variantes du bortsch peuvent inclure des champignons, du poisson ou des poivrons. Qu’il soit au menu d’un repas de mariage, l’objet de concours gastronomiques ou un moteur du tourisme, le bortsch est considéré comme un maillon essentiel de la société ukrainienne, de son patrimoine culturel, de son identité et de ses traditions.

Si cette inscription reconnaît l’importance sociale et culturelle de la préparation du bortsch chez les Ukrainiens, l’inscription d’un élément du patrimoine culturel immatériel sur une liste de la Convention 2003 de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel n’implique « ni l’exclusivité ni la propriété du patrimoine en question », rappelle l’UNESCO.

Mobiliser l’attention et la coopération internationales en faveur de l’Ukraine

La préparation du bortsch s’ajoute aux quatre éléments ukrainiens figurant déjà sur la Liste des éléments du patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO :

Depuis le début de la guerre en Ukraine, l’UNESCO a mis en œuvre une série de mesures d’urgence dans les domaines de la culture, de l’éducation et de la protection des journalistes.

« Cette initiative des États membres du Comité intergouvernemental pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel s'inscrit dans la continuité de cet engagement de l'UNESCO en faveur des populations affectées par la guerre », a déclaré l'agence onusienne dans un communiqué.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.