Mobilité : deux nouvelles règlementations sur les véhicules renforceront la protection des piétons et des cyclistes (CEE-ONU)

2 juillet 2021

Deux nouveaux règlements des Nations Unies sur les véhicules, renforceront la protection des piétons et des cyclistes, a annoncé la Commission économique des Nations Unies pour l’Europe (CEE-ONU).

Ces nouvelles dispositions permettront de réduire le nombre et la gravité des collisions entre les véhicules partant d’une position stationnaire ou effectuant une manœuvre de recul à faible vitesse, et les piétons et cyclistes. Elles s’appuient ainsi sur les dispositions adoptées en 2018 introduisant les systèmes d’information sur l’angle mort (BSIS).

Il s’agit du règlement n° 158 de l’ONU sur la marche arrière. Il touche à l’amélioration de la prise de conscience par les conducteurs des usagers vulnérables derrière les véhicules lorsqu’ils font marche arrière. 

Cet article n° 158 impose donc aux voitures, camionnettes, bus et autres camions de détecter les objets situés derrière le véhicule qui mesurent au moins 80 cm de haut et 30 cm de large, dans une zone allant de 20 cm à un mètre derrière le véhicule. 

A cet effet, deux technologies principales sont utilisées, notamment les capteurs à ultrasons et les caméras de recul. Dans le cas des caméras, le règlement établit l’obligation de garantir la visibilité de la zone comprise entre 30 cm et 3,5 mètres derrière le véhicule.

De son côté, le règlement n° 159 de l’ONU sur les systèmes d’information pour la détection des piétons et des cyclistes exige l’activation, pour les autobus, les autocars et les camions, d’un signal d’information de proximité, lorsque des piétons ou des cyclistes pénètrent dans la zone critique de l'angle mort devant le véhicule, si celui-ci se prépare à quitter l'arrêt en ligne droite ou s'il roule en ligne droite à des vitesses faibles pouvant aller jusqu'à 10 km/heure.

Deux nouveaux règlements des Nations Unies sur les véhicules, renforceront la protection des piétons et des cyclistes
Unsplash/David von Diemar
Deux nouveaux règlements des Nations Unies sur les véhicules, renforceront la protection des piétons et des cyclistes

Détecter les piétons

Le règlement prévoit également qu’un signal supplémentaire doit être émis lorsqu’une collision devient imminente. Par exemple, lorsque le véhicule accélère à partir de l’arrêt et que le piéton ou le cycliste se trouve directement devant le véhicule. Selon la CEE-ONU, les systèmes doivent assurer la détection des piétons adultes ou enfants ainsi que des cyclistes et des bicyclettes de taille adulte.

Ces collisions avec le côté avant d’un véhicule représentent environ 78%, soit plus de 5.000 par an, de tous les décès de piétons et de cyclistes dans l’UE. Dans le même temps, les collisions avec le côté arrière d’un véhicule entraînent environ 11% (750 par an) de ces décès, selon l’analyse d’impact de l’Union européenne (UE) pour le règlement sur la sécurité générale.

Traditionnellement, la sécurité des usagers vulnérables de la route, tels que les piétons et les cyclistes, était améliorée en augmentant le nombre de rétroviseurs afin d’offrir aux conducteurs une meilleure visibilité de la zone située à l’avant et à l’arrière du véhicule. 

Ces dernières années, l’apparition de systèmes avancés d’aide à la conduite pour plusieurs types de véhicules a ouvert la voie à de nouvelles solutions qui deviendront désormais obligatoires dans les pays membres de l’Accord de 1958 sur les règlements concernant les véhicules.

Importance du Forum mondial de l’harmonisation des règlements concernant les véhicules

Ces nouveaux règlements, élaborés le 11 novembre 2020 par le Groupe de travail des dispositions générales de sécurité (GRSG) et adoptés par le Forum mondial de l’harmonisation des règlements concernant les véhicules, sont entrés en vigueur le 10 juin 2021. Et l’Union européenne a décidé de rendre obligatoire l’utilisation de ces deux nouveaux dispositifs à partir du 6 juillet 2022.

« Les estimations de la Commission européenne montrent que l’application de ces règlements pourrait sauver quelque 860 vies et éviter quelque 10.000 blessures graves par an dans l’UE », rappelle la CEE-ONU dans son communiqué.

Le Forum mondial de l’harmonisation des règlements concernant les véhicules (WP.29), hébergé par la CEE-ONU, est responsable des cadres réglementaires relatifs à la sécurité et aux performances environnementales des véhicules. Il gère trois Accords mondiaux sur les véhicules : l’accord de 1958 (règlements de l’ONU) ; l’accord de 1998 (règlements techniques mondiaux de l’ONU) ; et l’accord de 1997 (règles de l’ONU sur les contrôles techniques périodiques). Tout pays membre des Nations Unies peut participer aux activités du Forum mondial et adhérer aux Accords.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.