Un Français nommé Envoyé du Secrétaire général de l’ONU pour l’Afghanistan

18 mars 2021

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a annoncé, mercredi, la nomination du Français Jean Arnault comme son Envoyé personnel pour l'Afghanistan et les enjeux liés à la région alors que plusieurs réunions concernant l’avenir de ce pays d’Asie centrale sont annoncées, dont une à Moscou ce jeudi.

M. Guterres a demandé à M. Arnault « d’aider à trouver une solution politique au conflit afghan » qui dure depuis plus de 40 ans. La nomination de ce nouvel envoyé « témoigne de l’attachement constant de l’ONU au règlement pacifique du conflit en Afghanistan », a souligné le porte-parole du chef de l’ONU, Stéphane Dujarric, dans un communiqué.

En février 2020, les Etats-Unis et les Talibans ont conclu un accord qui prévoit notamment la tenue de pourparlers de paix entre ces derniers et le gouvernement afghan ainsi que le retrait des troupes étrangères. Si des pourparlers intra-afghans ont bien débuté en septembre 2020 à Doha, au Qatar, la violence fait toujours rage en Afghanistan.

LIRE AUSSI | En Afghanistan, les pourparlers de paix n’ont pas fait ralentir le nombre de victimes civiles (ONU)

Plusieurs pays ont récemment annoncé la tenue de réunions sous différents formats pour trouver une solution pacifique en Afghanistan. La Russie organise ainsi une rencontre à Moscou ce 18 mars en vue de relancer le processus de paix. Les Etats-Unis ont, de leurs côtés, appelé à la tenue d’une conférence internationale organisée en Turquie dans les prochaines semaines.

« Le Secrétaire général reste prêt à soutenir les initiatives visant à faire progresser les négociations de paix dans le pays », a précisé son porte-parole, ajoutant que « la convergence des parties sous-tendra tout progrès vers un règlement politique ».

Les responsabilités de M. Arnault consistent notamment à assurer la liaison, au nom du Secrétaire général, avec les pays de la région environnante de l’Afghanistan dans le but d'appuyer les négociations entre Kaboul et les Talibans et la mise en œuvre de tout accord conclu. « Étant donné l’importance de la coopération régionale en appui de l’Afghanistan, l’Envoyé personnel s’efforcera de faire progresser les relations de bon voisinage qui contribuent à la paix dans le pays », a indiqué M. Dujarric.

Une mission en étroite collaboration avec la Représentante spéciale de l'ONU en Afghanistan

Dans ses nouvelles fonctions, M. Arnault travaillera en étroite collaboration avec la Britannique Deborah Lyons, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Afghanistan qui dirige la Mission d'assistance des Nations Unies dans le pays (MANUA) et « dont le travail de longue date à l'appui du processus de paix et de la coopération régionale se poursuivra, comme demandé », a souligné le porte-parole de M. Guterres.

En plus de travailler en étroite collaboration avec la MANUA, l'Envoyé personnel s'appuiera également sur le Département des affaires politiques et de consolidation de la paix (DPPA) du Secrétariat des Nations Unies à New York. « Il rendra compte au Secrétaire général par l'intermédiaire du DPPA », a précisé M. Dujarric.

L’Afghanistan n’est pas un terrain inconnu pour le Français qui été fonctionnaire des affaires politiques dans ce pays au début des années 1990 après le retrait des troupes soviétiques. Après la chute des Talibans en 2001, M. Arnault est revenu en Afghanistan dans le cadre de la Mission d’assistance des Nations Unies (MANUA), comme Représentant spécial adjoint (2002-2004), puis Représentant spécial (2004-2006). 

Un expert du règlement des conflits et de la médiation

Jean Arnault possède plus de 30 ans d'expérience diplomatique axée sur le règlement des conflits et la médiation, avec une vaste expérience comme envoyé de l’ONU sur différents continents : en Asie, en Afrique, en Europe et en Amérique latine.

En Afrique, M. Arnault a occupé des fonctions de fonctionnaire aux affaires politiques en Namibie et au Sahara occidental entre 1989 et 1991. De 2001 à 2002, il a été le Représentant de Kofi Annan au Burundi où il a dirigé le Bureau des Nations Unies (BNUB). De 2006 à 2008, il a dirigé la Mission d’observation des Nations Unies en Géorgie.

En Amérique latine, M. Arnault a été Délégué du Secrétaire général aux pourparlers de paix en Colombie puis Représentant spécial du Secrétaire général dans ce pays de 2015 à 2018. M. Guterres l’a nommé comme Envoyé personnel pour la Bolivie (2019-2020) pour aider à résoudre la crise politique qui a suivi la contestation des élections générales en octobre 2019. Le Français a été observateur puis médiateur dans les négociations de paix au Guatemala de 1992 à 1996, lorsque les accords de paix ont été signés dans ce pays d’Amérique centrale. Il a ensuite été Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU pour le Guatemala et Chef de la Mission de vérification des Nations Unies au Guatemala (MINUGUA) de 1997 à 2000.

M. Arnault est diplômé en philosophie de l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne, en France. Il a été professeur à l'École des affaires internationales de Sciences Po Paris de 2012 à 2014. Il a également été chercheur invité au Centre d’études internationales de l’Université Princeton et au Centre de coopération internationale de la New York University, aux Etats-Unis.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.