Somalie : l’ONU condamne l’attaque terroriste meurtrière à Mogadiscio

6 mars 2021

Les Nations Unies ont fermement condamné l'attaque meurtrière qui a frappé le 5 mars la capitale de la Somalie.

Plus de 20 personnes ont été tuées vendredi soir dans une attaque à la voiture piégée devant un restaurant de Mogadiscio, selon les informations rapportées par la presse.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a fermement condamné cette attaque meurtrière dans ce pays de la Corne de l’Afrique. « Le Secrétaire général réaffirme le plein appui et la solidarité de l’ONU avec le gouvernement et le peuple somaliens face à ces crimes », a dit son porte-parole, Stéphane Dujarric, dans une déclaration de presse publiée au lendemain de l’attaque.

Le chef de l’ONU a demandé que les auteurs de cette attaque soient traduits en justice. « Il est convaincu que la violence et les attaques aveugles ne dissuaderont pas le peuple somalien dans sa quête de paix, de stabilité et de prospérité », a ajouté son porte-parole.

Le Président de l’Assemblée générale des Nations Unies, Volkan Bozkir, s’est dit attristé par l'attaque à Mogadiscio. « Je condamne fermement cette attaque terroriste odieuse »,  a déclaré samedi M. Bozkir sur le réseau social Twitter.

L’équipe-pays des Nations Unies en Somalie a également fermement condamné cette « attaque odieuse des Shebab », a indiqué samedi matin la Mission de l’ONU dans le pays (UNSOM) sur le réseau social Twitter.

Groupe terroriste, les Shebab mènent depuis des années une rébellion pour renverser le gouvernement somalien. Ils ont été chassés de Mogadiscio en 2011 par la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM) mais contrôlent toujours certaines parties de ce pays d’Afrique de l’Est en proie à une instabilité depuis 30 ans.

Le Secrétaire général, le Président de l’Assemblée générale et l’équipe-pays des Nations Unies en Somalie ont présenté leurs condoléances aux familles des victimes de cette attaque et souhaité un prompt rétablissement aux personnes blessées.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : les tensions politiques croissantes menacent la construction de l'État et la sécurité

L'augmentation de la « politique de la corde raide, des moyens de pression et des épreuves de force » menace les progrès en Somalie, a déclaré lundi, devant le Conseil de sécurité, l'envoyé de l'ONU dans ce pays, avertissant que ces questions doivent être résolues « par le dialogue et le compromis ».