Somalie : l’ONU salue le retour à l’accord électoral du 17 septembre

1 mai 2021

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et la Mission d’assistance des Nations Unies en Somalie (UNSOM), ont salué, samedi, la décision de la Chambre basse du Parlement fédéral de la Somalie d’annuler l’extension du mandat du Président sortant Mohamed Abdullahi Mohamed également connu sous le nom de « Farmajo ».

 

 

Le mandat présidentiel de M. Farmajo a expiré le 8 février dernier sans que des élections aient pu être organisées. Le 12 avril, la Chambre basse du Parlement fédéral avait voté l’adoption d’une « loi spéciale sur les élections fédérales » permettant la prorogation du mandat du Président sortant pour une durée de deux ans. Cette extension du mandat présidentiel a provoqué plusieurs journées de violence dans la capitale Mogadiscio entre les forces gouvernementales et l’opposition.

Dans la nuit de mardi à mercredi, le Président Farmajo avait appelé à des pourparlers pour la tenue d’élections et indiqué qu’il s’adresserait samedi devant le Parlement fédéral. Le 1er mai, il a demandé aux membres de la Chambre basse du Parlement demandé d’annuler l’extension de son mandat et de permettre un retour aux discussions ainsi qu’à l’accord électoral conclu entre le gouvernement fédéral et les Etats fédéraux le 17 septembre dernier pour la tenue d’élections.

Par la voix de son porte-parole, M. Guterres s’est félicité de la décision de la Chambre basse du Parlement fédéral d’annuler la « loi spéciale sur les élections fédérales » et de revenir aux modalités électorales énoncées dans l’accord électoral du 17 septembre. La décision fut également saluée par UNSOM.

Devant le Parlement, le Président sortant Farmajo a annoncé qu’il déléguait à son Premier ministre, Mohamed Hussein Roble, la supervision du processus électoral afin que « les élections se déroulent dans une atmosphère stable et de paix ». UNSOM a salué le rôle éminent confié à M. Roble au nom du gouvernement fédéral somalien.

« Le Secrétaire général réitère son appel à toutes les parties prenantes somaliennes à reprendre immédiatement le dialogue et à forger un accord consensuel sur la tenue d'élections inclusives sans plus tarder », a indiqué son porte-parole dans une déclaration de presse publiée samedi soir. Un appel qu’a partagé plus tôt la mission onusienne en Somalie sur Twitter. 

Le chef de l’ONU a également souligné l’importance d’un large consensus pour la stabilité du pays.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Somalie : les combats déplacent jusqu’à 100.000 personnes à Mogadiscio (ONU)

Entre 60.000 et 100.000 personnes ont été forcées de fuir leurs maisons à Mogadiscio, à la suite de la flambée de violence du 25 avril, a annoncé mercredi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA).