Elections en RCA : la Cour constitutionnelle proclamera les résultats définitifs, rappellent l’ONU et ses partenaires

4 janvier 2021

Les Nations Unies, l'Union africaine (UA), la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et l'Union européenne (UE) ont pris note, lundi, des résultats provisoires du premier tour de l’élection présidentielle du 27 décembre en République centrafricaine (RCA).

Le 4 janvier, l'Autorité Nationale des Elections (ANE) a annoncé que le Président centrafricain sortant, Faustin Archange Touadéra, a remporté l’élection présidentielle au premier tour avec 53,92% des voix. 
 
« Il appartiendra à la Cour constitutionnelle de la République centrafricaine de proclamer les résultats définitifs et à l’ensemble des acteurs politiques de respecter les décisions de la Cour », ont tenu à rappeler dans une déclaration conjointe le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix ; le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, Smaïl Chergui ; le Président de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Veríssimo ; et le Haut Représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell.

Les hauts responsables de l’ONU, de l’UA, de la CEEAC et de l’UE ont également pris note des rapports préliminaires des missions nationales et internationales d’observation électorale en RCA. Ils relevé que les citoyens centrafricains ont démontré leur détermination à exercer leur droit de vote, malgré les nombreux obstacles.

Les résultats définitifs doivent être publiés le 19 janvier, après examen des éventuels recours et selon des informations rapportées par la presse, plusieurs candidats de l’opposition contestent le déroulement du scrutin. L’ONU et ses partenaires ont réitéré leur appel à tous les acteurs politiques pour qu’ils règlent tout contentieux électoral de manière pacifique et en conformité avec les lois et la constitution de la RCA. Ils ont appelé le gouvernement centrafricain et l’ensemble de la classe politique à privilégier un dialogue politique inclusif, ouvert, constructif et crédible pour promouvoir la stabilité nationale.

Condamnation des violences et des violations de l'accord de paix

MM. Lacroix, Chergui, Da Piedade Veríssimo et Borrell ont fermement condamné les discours et communiqués de désinformation, de haine et d’incitation à la violence, y compris contre le personnel international, ainsi que les violences perpétrées par certains groupes armés visant à compromettre le processus électoral. A cet égard, les hauts responsables des organisations partenaires ont invité les autorités centrafricaines à ouvrir des enquêtes pour traduire en justice les responsables et commanditaires de telles violences qui ont malheureusement coûté la vie à des populations civiles, des travailleurs humanitaires, des forces nationales de défense et de sécurité, ainsi que des casques bleus. Ils ont fermement condamné les attaques contre la Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA).     

Les hauts responsables de l’ONU, de l’UA, de la CEEAC, et de l’UE ont aussi condamné les violations par certains groupes armés de leurs engagements au titre de l’Accord Politique pour la Paix et la Réconciliation en RCA. Ils ont exhorté toutes les parties signataires à honorer pleinement leurs engagements, en particulier la cessation des hostilités. Ils les ont invitées à relancer le processus de paix, notamment en privilégiant la concertation, le respect strict des engagements et la redevabilité, « car l’impunité n’est pas une option viable ».          
 
Les Nations Unies et leurs partenaires ont réaffirmé leur solidarité et leur soutien continus au peuple centrafricain dans ses efforts de consolidation de la paix et de la démocratie, ainsi que de stabilisation, de réconciliation et de développement durables, en étroite collaboration avec les autres partenaires de la RCA. 
 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : l’ONU condamne les attaques à Damara et Bangassou et reste déterminée à protéger les civils

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA) a condamné avec la plus grande fermeté dimanche les attaques lancées par les groupes armés contre les villes de Damara (Ombella-M’Poko) et Bangassou (Mbomou), respectivement samedi et dimanche.