Elections en RCA : la MINUSCA invite les Centrafricains à chercher leurs cartes d’électeurs

24 décembre 2020

La Mission des Nations Unies en Centrafrique (MINUSCA) a relayé, jeudi, l’appel de l’Autorité nationale des élections (ANE) aux Centrafricains leur demandant d'aller chercher leurs cartes d’électeurs en vue des scrutins de dimanche. 

Le 27 décembre, les Centrafricains sont invités à élire leur Président de la République ainsi que leurs députés qui siègeront à l’Assemblée nationale. Il s’agit des premières élections organisées depuis la signature en février 2019 d’un accord de paix par le gouvernement centrafricain et 14 groupes armés du pays.

Le retrait des cartes d’électeurs en République centrafricaine (RCA) est possible depuis le 19 décembre et se poursuivra jusqu’au 27 décembre inclus, jour des élections, a indiqué l’ANE.

Dans un communiqué publié lundi, l’ANE a invité massivement les Centrafricains inscrits sur les listes électorales à aller retirer leurs cartes d’électeurs dans les centres de distributions munis de leurs récépissés. L’ANE a également invité les Centrafricains à se rendre massivement aux urnes dimanche. Des appels qu’a relayés la MINUSCA, jeudi, sur la radio de la mission onusienne Guira FM et sur Twitter.

La campagne électorale en RCA a été perturbée par des agissements de quelques groupes armés ainsi que par la propagation de rumeurs et fausses nouvelles.

La MINUSCA en appui aux autorités centrafricaines et avec leurs partenaires ont répondu à ces perturbations. La mission onusienne a mobilisé ses Casques bleus à travers le pays pour contrer toute tentative de déstabilisation par des groupes armés.

« La MINUSCA tient à rassurer les populations que la situation est sous contrôle et que dans la plupart des régions de la RCA les électeurs retirent leurs cartes pour voter le 27 décembre », a déclaré mercredi le Représentant spécial du Secrétaire général de l’ONU dans le pays, Mankeur Ndiaye. Ce dernier a appelé, sur Twitter, les Centrafricains à « ne pas céder à la panique, à l’intoxication et aux rumeurs qui visent à les décourager ».

La MINUSCA et ses partenaires ont joué un rôle déterminant dans l’acheminement du matériel électoral dans l’ensemble de la RCA. Elle a également organisé des visites et ateliers à travers le pays pour sensibiliser la population à la gestion des rumeurs et à la résolution des conflits pendant la période électorale. La police de l’opération de paix (UNPOL) a notamment formé des membres des forces armées et de sécurité intérieure centrafricaines à la sécurisation des bureaux de vote.

A trois jours des élections, le Commissaire de police de la MINUSCA, Pascal Champion, a déclaré, jeudi, sur Twitter que la mission onusienne intensifiait ses patrouilles et sécurisait les centres de collecte des cartes d'électeurs pour rassurer la population de Bangui et des régions.

La Force et la police de la MINUSCA ont également renforcé leurs patrouilles de sécurisation sur les principaux axes menant vers la capitale Bangui, a précisé mercredi l’opération onusienne sur Twitter.

Survol de la RCA par des avions de chasse français avec l’autorisation de la MINUSCA

Mercredi, les Présidents français, Emmanuel Macron, et centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, ont eu un échange téléphonique sur la situation en RCA. Dans un communiqué publié par l’Elysée, les deux chefs d’Etat ont salué et marqué leur soutien à la MINUSCA et à ses Casques bleus.

« A la demande du Président Touadéra et avec l’accord de la MINUSCA, le Président de la République (française) a ordonné la réalisation d’une mission de survol du territoire centrafricain par des avions de chasse », a indiqué le communiqué de l’Elysée. Une mission de survol qui « marque la condamnation par la France des tentatives de déstabilisation du pays », a précisé la Présidence française. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.