L’ONU et la Palestine ont besoin de 417 millions de dollars pour aider 1,8 million de Palestiniens vulnérables

15 décembre 2020

Les Nations Unies et la Palestine ont présenté mardi un plan de réponse humanitaire pour aider 1,8 million de personnes vulnérables dans le Territoire palestinien occupé au cours de l’année 2021.

« Ce plan d'aide internationale complètera les efforts de l'État de Palestine pour aider les Palestiniens dans le besoin là où notre portée est plus limitée », a déclaré le Premier ministre palestinien, Mohammad Shtayyeh, lors de la présentation de ce plan avec la Coordonnatrice humanitaire par intérim dans le Territoire palestinien occupé, Lucia Elmi.

« Les Palestiniens les plus vulnérables doivent être soutenus, qu'ils soient à Gaza, à Jérusalem, dans la zone C ou ailleurs. Ce plan nous permettra de lier l'aide humanitaire immédiate aux efforts de développement durable et aux efforts visant à surmonter les obstacles à long terme », a ajouté M. Shtayyeh, cité dans un communiqué de presse conjoint.

Mme Elmi a pour sa part noté que « l’impact d’un régime militaire prolongé, des restrictions d’accès, des divisions internes et du respect insuffisant des droits des Palestiniens tels que consacrés par le droit international est maintenant aggravé par la Covid-19 ».

« Alors que des solutions durables sont recherchées, nous comptons sur les donateurs et partenaires pour nous aider à être là pour ceux qui ont le plus besoin de nous pour vivre dans la dignité », a-t-elle ajouté.

186 projets humanitaires

Plus de 200 organisations et partenaires, y compris des organisations locales et internationales, ainsi que des entités des Nations Unies, ont travaillé ensemble pour formuler ce plan, qui comprend 186 projets humanitaires.

La dernière évaluation des besoins humanitaires a révélé que 2,45 millions de Palestiniens, soit 47% de la population, avaient besoin d'aide.

Le plan de 417 millions de dollars cible 1,8 million d'entre eux, qui ont été identifiés comme les plus vulnérables. L'année écoulée a été marquée par la pandémie de Covid-19, son impact socio-économique et la suspension temporaire de la coordination entre les parties. Environ 346.000 Palestiniens, qui avaient été identifiés comme ayant des besoins modérés, sont maintenant considérés comme ayant des besoins sérieux.

Soixante-dix pour cent des fonds nécessaires à la mise en œuvre du plan concerneront Gaza, où la situation reste fragile. Ses 2 millions d'habitants sont isolés du reste du territoire palestinien occupé et du monde, et exposés à des escalades récurrentes des hostilités, un déficit chronique d’électricité et des pénuries de personnel médical spécialisé, de médicaments et de matériel.

En Cisjordanie, y compris à Jérusalem-Est, l'expansion des colonies, la violence de colons, les restrictions d'accès, la démolition de maisons et d'autres structures et les expulsions de familles se sont poursuivies ou même augmentées en 2020, intensifiant l'environnement coercitif qui fait pression sur les Palestiniens pour qu'ils quittent leurs communautés, a dénoncé le communiqué de presse conjoint.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le chef de l’ONU exhorte à renouveler l'engagement envers le peuple palestinien, à l'occasion de la Journée internationale

En commémorant la Journée internationale de solidarité avec le peuple palestinien, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a exhorté dimanche les dirigeants israéliens et palestiniens à explorer toutes les possibilités pour « redonner l'espoir » d'une solution à deux États.