L’ONU et ses partenaires appellent les Centrafricains à respecter les récentes décisions de la Cour constitutionnelle

4 décembre 2020

Des hauts responsables des Nations Unies, de l’Union africaine (UA), de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), et de l’Union européenne (UE) ont appelé vendredi les acteurs nationaux centrafricains à respecter les récentes décisions de la Cour constitutionnelle.

Dans un communiqué conjoint, l’ONU et ses partenaires appellent également les Centrafricains « à s’abstenir de toute action qui pourrait compromettre la paix et la stabilité ».

Selon la presse, la Cour constitutionnelle a rendu vendredi 27 novembre sa décision quant à la recevabilité des candidatures aux élections législatives. La Cour a notamment fermé la porte aux candidatures des membres de groupes armés.

Jeudi, la Cour constitutionnelle a rejeté la candidature de François Bozizé, ancien chef de l’Etat, pour l’élection présidentielle. Sur les 22 candidatures, cinq ont été invalidées. Parmi celles retenues : le Président Faustin Archange Touadéra, Annicet Georges Doléguélé, Martin Ziguélé, Abdou Karim Meckassoua.

L’ONU et ses partenaires ont invité les autorités nationales centrafricaines et la classe politique à œuvrer pour « des élections apaisées, transparentes, inclusives et crédibles dans le respect des délais constitutionnels et acceptées par tous ». Les élections présidentielle et législatives sont prévues le 27 décembre 2020. 

Dans cette perspective, ils ont encouragé la classe politique « à signer et respecter le code de bonne conduite déjà validé par leurs représentants ». Ils ont demandé également aux groupes armés de « respecter leurs engagements en cessant immédiatement les violations contre les populations et de ne pas entraver le processus électoral, y compris la libre circulation des électeurs, des candidats et de leurs militants, et le bon déroulement du scrutin sur l’ensemble du territoire national ».

Les hauts responsables de l’UA, de la CEEAC, de l’ONU et de l’UE ont réitéré leur soutien continu au processus de renforcement des acquis démocratiques et de stabilisation politique en République centrafricaine, et aux efforts du peuple centrafricain dans la consolidation de la paix, de la réconciliation et de la démocratie. Ils ont condamné à cet égard les discours de haine et d’incitation à la violence ainsi que les attaques qui visent les partenaires internationaux.  

Le communiqué conjoint est signé par le Commissaire à la paix et à la sécurité de l’UA, Smaïl Chergui ; le Président de la Commission de la CEEAC, Gilberto Da Piedade Veríssimo ; le Secrétaire général adjoint des Nations Unies aux opérations de paix, Jean-Pierre Lacroix ; et le Haut Représentant de l’UE pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, Josep Borrell.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

République centrafricaine : plus de 400 réfugiés centrafricains rapatriés de la RDC

Des centaines de réfugiés centrafricains ont pu regagner leur pays d’origine la semaine dernière après avoir passé plus de sept années en République démocratique du Congo (RDC), a annoncé lundi le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés (HCR).