Philippines : l’ONU se mobilise pour soutenir l’assistance aux millions de gens affectés par le typhon Goni

2 novembre 2020

Les Nations Unies sont mobilisées aux côtés d’organisations partenaires et du gouvernement des Philippines pour aider les millions de personnes qui ont été affectées par le typhon Goni, a indiqué le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA). 

Les équipes du bureau d’OCHA aux Philippines soutiennent les efforts de coordination et mènent des premières évaluations après le passage du typhon. 

Avant le passage de Goni, le Conseil national de réduction et de gestion des risques de catastrophe avait estimé que 19 à 31 millions de personnes pourraient être touchées dans les zones situées le long de sa trajectoire, dont 2,4 millions sont considérées comme les plus vulnérables.

Le Coordonnateur humanitaire des Nations Unies aux Philippines, Gustavo Gonzalez, a confirmé au gouvernement que la communauté humanitaire était prête à soutenir les efforts nationaux.

« Nous n'avons pas attendu l'arrivée de ce typhon pour mobiliser nos équipes humanitaires et agir », a déclaré M. Gonzalez dans un communiqué de presse publié dimanche. « Les agences des Nations Unies et les ONG humanitaires travaillent déjà avec les départements et bureaux gouvernementaux concernés, la Croix-Rouge philippine et avec des groupes du secteur privé pour coordonner nos efforts afin de soutenir la conduite d'évaluations rapides des besoins et aider rapidement les personnes les plus vulnérables ».

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) apporte un soutien aux autorités dans la gestion des centres d'évacuation et le Programme alimentaire mondial (PAM) a reçu une demande de soutien logistique pour les distributions de vivres.

La région de Bicol affectée

L'OIM a indiqué lundi avoir dépêché des équipes sur le terrain. Le typhon a notamment affecté la région de Bicol, faisant au moins 16 morts et causant d’importants dégâts.

Cette région est toujours sous le choc des effets du typhon Molave qui a frappé la semaine dernière, tuant 22 personnes, a souligné Kristin Dadey, chef de mission de l'OIM aux Philippines. Le gouvernement a anticipé l'arrivée du typhon Goni avec des évacuations massives notamment dans les provinces d'Albay et de Camarines Sur.

« Nos équipes à Albay signalent des scènes de terribles destructions », a déclaré Mme Dadey. « Des lignes électriques sont tombées, des maisons détruites et des villages entiers seraient sous l’eau. Il faut saluer le gouvernement pour avoir mis autant de personnes en sécurité, mais nous nous préparons à d'autres mauvaises nouvelles alors que l'intervention d'urgence se poursuit ».

« Avec la Covid-19, les populations déplacées les plus vulnérables sont encore plus vulnérables. L'OIM continuera de travailler avec nos partenaires gouvernementaux pour soutenir leurs efforts de redressement afin de répondre aux besoins humanitaires les plus urgents », a-t-elle ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.