Combien de fois le Prix Nobel de la paix a-t-il été attribué aux Nations Unies ?

9 octobre 2020

Agence des Nations Unies, le Programme alimentaire mondial (PAM) s’est vu attribuer, cette année, le Prix Nobel de la paix. En 70 ans, l'Organisation des Nations Unies, ses institutions spécialisées et ses fonctionnaires ont reçu 12 prix Nobel de la paix. ONU Info revient sur ces 12 prix et leurs lauréats. 

1950 - Ralph Bunche, médiateur des Nations Unies en Palestine durant le conflit arabo-israélien de 1948

Photo ONU
Martin Luther King et Mme King sont accueillis par le diplomate américain Ralph Bunche aux Nations Unies en 1964.

 

Ralph Bunche fût le premier Américain et personne de couleur à recevoir le prix Nobel en 1950 pour son travail de médiateur aux Nations Unies pendant le conflit Palestinien. Il se désignait lui-même un « incurable optimiste ».

1954 - Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Photo ONU
Des réfugiés européens ayant quitté des camps en Autriche et en Italie et en route vers la Suède arrivent en train à Copenhague, au Danemark

 

Le HCR « nous montre que l’étranger est l’un d’entre nous; il nous aide à comprendre que la compassion envers les êtres humains, même s’ils sont séparés de nous par des frontières nationales, est la base sur laquelle une paix durable doit être construite ».

1961 - Le Suédois Dag Hammarskjöld, deuxième Secrétaire général de l’ONU (honoré à titre posthume)

Archives de l'ONU
Le deuxième Secrétaire général des Nations Unies Dag Hammarskjöld. Ce weekend, António Guterres et les membres du Conseil de sécurité sont réunis en séminaire à Backåkra, ville du sud de la Suède où Dag Hammarskjöld passait ses étés.

 

Malgré les critiques et les attaques violentes et outrancières dont il était l’objet, Dag Hammarskjöld, soulignait le Comité du prix Nobel, « ne s’était jamais écarté de la voie qu’il avait choisie d’emblée : celle qui devait faire de l’Organisation des Nations Unies une organisation internationale efficace et constructive ».

1965 - Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF)

Photo : UNICEF / Roger LeMoyne
Des enfants jouent à l'extérieur d'une école à Noord, une ville située sur l'île caribéenne d'Aruba.

 

En remettant la distinction à l’UNICEF, le Comité du prix Nobel affirmait que tout le monde avait compris le langage du Fonds et que même les plus sceptiques étaient obligés d’admettre que cette institution avait prouvé sur le terrain que la compassion ne connaît pas de frontières nationales.

1969 - L’Organisation internationale du Travail (OIT)

@OIT
Les trois clés symboliques représentant le tripartisme utilisées lors de la cérémonie d’inauguration du bâtiment de l’OIT. (1926-06-06)

 

Le Comité du prix Nobel a expliqué l'attribution de cette distinction à l'OIT par le fait que l'Organisation avait pour tâche principale de veiller à ce que le monde nouveau soit fondé sur la justice; en d'autres termes, de mettre en œuvre son principe fondateur « Si vis pacem, cole justiciam (si vous désirez la paix, cultivez la justice) ».

1981 - Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Photo onu/Pernaca Sudhakaran
Des réfugiés cambodgiens retournent chez eux à Phnom Penh, au Cambodge en juin 1992

 

De l’avis du Comité du prix Nobel, le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, en dépit de nombreux obstacles politiques rencontrés, avait accompli un travail considérable pour venir en aide aux réfugiés. C’est la seconde fois que le HCR se voit décerné le prix Nobel de la paix.

1988 - Les forces de maintien de la paix de l'ONU

Photo ONU/Milton Grant
Javier Perez de Cuellar, Secrétaire général de l'ONU visite le quartier général militaire du Groupe d'assistance à la transition des Nations Unies (UNTAG) à Suiderhof Base, Windhoek, Namibie en juillet 1989.

 

Le Comité Nobel norvégien a justifié son choix par le fait que : « les forces de maintien de la paix des Nations Unies ont, dans des conditions extrêmement difficiles, contribué à réduire les tensions dans des situations où un armistice avait été négocié mais où il n’avait pas encore été conclu de traité de paix ».

2001 - L'ONU et le Secrétaire général Kofi Annan

Photo ONU /Sergey Bermeniev
L'ancien Secrétaire général des Nations unies, Kofi Annan, et les Nations Unies ont reçu conjointement le prix Nobel de la paix en 2001.

 

L’ONU et son Secrétaire général Kofi Annan avaient été choisis « [...] pour leurs efforts en faveur d’un monde mieux organisé et plus pacifique » et pour être à l'avant-garde du combat pour la paix et la sécurité mondiales. Kofi Annan est le second Secrétaire général des Nations Unies après Dag Hammarskjöld à avoir reçu le prix Nobel de la paix.

2005 - L'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et son Directeur général Mohamed ElBaradei

Une équipe de l'AIEA examine les dégâts à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi en mai 2011. Photo : AIEA/Greg Webb.

 

Le Comité Nobel norvégien a décidé d’attribuer à l’AIEA et à son Directeur général, Mohamed ElBaradei, le prix Nobel de la paix pour l’année 2005, « pour leurs efforts visant à empêcher que l’énergie nucléaire ne soit utilisée à des fins militaires et pour que l’énergie nucléaire à des fins civiles soit utilisée de la façon la plus sûre. »

2007 - Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) et Albert Arnold (Al) Gore Jr.

Photo ONU/Rick Bajornas
Al Gore, ancien Vice-président des États-Unis et écologiste, assiste au Forum du secteur privé des Nations Unies (23 septembre 2019).

 

Le Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) et Albert Arnold (Al) Gore Jr. ont reçu le prix Nobel de la paix pour leurs efforts de collecte et de diffusion des connaissances sur les changements climatiques provoqués par l'homme, et pour poser les fondements des mesures nécessaires pour lutter contre ces changements.

2013 - Organisation pour l'interdiction des armes chimique (OIAC)

Des inspecteurs de l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) examinent des obus. Photo OIAC

 

Le prix Nobel de la paix 2013 a été attribué à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimique (OIAC) pour ses efforts considérables dans le domaine du désarmement et de la non-prolifération.

2020 - Programme alimentaire mondial (PAM)

Photo : UNICEF/Peter Martell
Un hélicoptère du Programme alimentaire mondial (PAM) livre des fournitures indispensables à la population d'Udier, au Sud-Soudan, le 4 mai 2018.

 

Le prix Nobel de la paix 2020 a été attribué au PAM « pour ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l'amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par des conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à prévenir l'utilisation de la faim comme arme de guerre et de conflit », a indiqué le Comité Nobel norvégien dans un communiqué. 

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le prix Nobel de la paix attribué au Programme alimentaire mondial

L'agence des Nations Unies en charge de la lutte contre la faim, le Programme alimentaire mondial (PAM) a reçu vendredi le prix Nobel de la paix.