Le prix Nobel de la paix attribué au Programme alimentaire mondial

9 octobre 2020

L'agence des Nations Unies en charge de la lutte contre la faim, le Programme alimentaire mondial (PAM) a reçu vendredi le prix Nobel de la paix.

Ce prix a été attribué au PAM « pour ses efforts de lutte contre la faim, pour sa contribution à l'amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par des conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à prévenir l'utilisation de la faim comme arme de guerre et de conflit », a indiqué le Comité Nobel norvégien dans un communiqué.

Photo : ONU/Mark Garten
Le Secrétaire général António Guterres (deuxième à partir de la droite) avec David Beasley (à droite), Directeur exécutif du PAM, servant des repas dans la zone d'accueil des réfugiés au camp d'Imvepi.

 

Reçu avec « humilité et émotion », ce prix est « une reconnaissance du travail du personnel du PAM qui met sa vie en danger chaque jour pour apporter nourriture et assistance à près de 100 millions d'enfants, de femmes et d'hommes affamés dans le monde », a indiqué le Directeur exécutif du PAM, David Beasley, dans un communiqué.

Le prix Nobel de la paix n'est pas décerné seulement au PAM - David Beasley, Directeur exécutif du PAM

« Le prix Nobel de la paix n'est pas décerné seulement au PAM. Nous travaillons en étroite collaboration avec des gouvernements, des organisations et des partenaires du secteur privé dont la passion pour aider les personnes affamées et vulnérables est égale à la nôtre. Sans eux, nous ne pourrions pas aider qui que ce soit », a-t-il ajouté.

Des millions de personnes souffrent de la faim et comme le note le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres , « Notre monde a également soif de coopération internationale ».

« Le PAM opère au-dessus du domaine politique, les besoins humanitaires étant le moteur de ses opérations. L’organisation elle-même survit grâce aux contributions volontaires des États membres des Nations Unies et du grand public », a écrit le chef de l’ONU dans un message de félicitation au PAM.

Assistance fournie à près de 100 millions de personnes

Le Programme alimentaire mondial est la plus grande organisation humanitaire au monde qui s'occupe de la faim et de la promotion de la sécurité alimentaire. En 2019, le PAM a fourni une assistance à près de 100 millions de personnes dans 88 pays qui sont victimes d'une insécurité alimentaire et de la faim aiguës.

L’'éradication de la faim est l’un des 17 Objectifs de développement durable adoptés par les 193 Etats membres des Nations Unies en 2015.

« Ces dernières années, la situation a pris une tournure négative. En 2019, 135 millions de personnes souffraient de la faim aiguë, le nombre le plus élevé depuis de nombreuses années. La plupart de cette augmentation a été causée par la guerre et les conflits armés », indique le Comité du Nobel dans un communiqué.

La pandémie de coronavirus a contribué à une forte augmentation du nombre de victimes de la faim dans le monde. Les nouvelles estimations du PAM montrent que le nombre de personnes souffrant de la faim dans les pays où il opère pourrait atteindre 270 millions avant la fin de l'année, soit une augmentation de 82 % par rapport à la période précédant la pandémie.

« Face à la pandémie, le Programme alimentaire mondial a fait preuve d'une capacité impressionnante à intensifier ses efforts », indique le Comité Nobel. « Le monde risque de connaître une crise de la faim d'une ampleur inconcevable si le Programme alimentaire mondial et les autres organisations d'aide alimentaire ne reçoivent pas le soutien financier qu'ils ont demandé ».

WFP/Ziad Rizkallah
Livraison de l'aide du PAM au Liban.

Contribuer à améliorer les perspectives de stabilité et de paix

Le Comité Nobel a souligné que « l'aide apportée pour accroître la sécurité alimentaire ne permet pas seulement de prévenir la faim, mais peut également contribuer à améliorer les perspectives de stabilité et de paix ».

Le Programme alimentaire mondial a participé activement au processus diplomatique qui a abouti en mai 2018 à l'adoption à l'unanimité par le Conseil de sécurité des Nations Unies de la résolution 2417, qui pour la première fois abordait explicitement le lien entre les conflits et la faim. Le Conseil de sécurité a également souligné l'obligation des États membres des Nations Unies de contribuer à ce que l'aide alimentaire parvienne à ceux qui en ont besoin, et a condamné le recours à la famine comme méthode de guerre.

Avec le prix de cette année, le Comité Nobel norvégien souhaite » tourner les yeux du monde vers les millions de personnes qui souffrent de la faim ou sont menacées par celle-ci ».

Le PAM, note le communiqué « contribue quotidiennement à faire progresser la fraternité des nations mentionnée dans le testament d'Alfred Nobel. En tant que plus grande agence spécialisée des Nations Unies, le Programme alimentaire mondial est une version moderne des congrès de la paix que le prix Nobel de la paix est censé promouvoir».

« Le travail du Programme alimentaire mondial au profit de l'humanité est une entreprise que toutes les nations du monde devraient pouvoir approuver et soutenir », conclut le comité.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RDC : Michelle Bachelet demande une enquête sur les menaces de mort contre le Prix Nobel de la paix, Denis Mukwege

La cheffe des droits de l’homme de l’ONU, Michelle Bachelet, a exprimé vendredi sa profonde inquiétude concernant les récentes menaces de mort dirigées contre le Docteur congolais Denis Mukwege, prix Nobel de la paix.