Afghanistan : l’ONU salue l’annonce d’un cessez-le-feu pour la fin du ramadan

24 mai 2020

Les Nations Unies ont salué l’annonce par le gouvernement afghan et les talibans d’un cessez-le-feu de trois jours.

Les talibans ont annoncé samedi un cessez-le-feu de trois jours en Afghanistan à l’occasion de l'Aïd el-Fitr, la fête marquant la fin du ramadan qui débute le dimanche 24 mai. Le cessez-le-feu a été accepté le jour même par le Président afghan, Ashraf Ghani, qui a demandé aux forces de défense et de sécurité nationales afghanes de le respecter et « de se défendre uniquement en cas d’attaque ».

Par la voix de son porte-parole, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est félicité de l'annonce de ce cessez-le-feu qui doit « permettre au peuple afghan de célébrer la fête de l'Aïd al-Fitr en paix ».

« Le Secrétaire général exhorte toutes les parties concernées à saisir cette occasion et à adopter un processus de paix dirigé par des Afghans et leur appartenant », a dit son porte-parole dans une déclaration de presse publiée le soir de l’annonce du cessez-le-feu.

Pour le chef de l’ONU, seul un règlement pacifique peut mettre fin aux souffrances en Afghanistan. « L'ONU est déterminée à soutenir le peuple et le gouvernement afghan dans cette importante entreprise », a souligné son porte-parole.

L’annonce du cessez-le-feu a également salué par la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), soulignant que « le peuple afghan mérite un répit contre la violence ».

« Il y a des raisons d'espérer ! », a déclaré samedi sur Twitter, Deborah Lyons, la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU en Afghanistan, saluant la décision des talibans et la réponse du gouvernement afghan.

Mme Lyons, qui a pris la direction de la MANUA le mois dernier, a indiqué que cette annonce de cessez-le-feu fait également écho à l’appel à un « cessez-le-feu mondial » lancé le 23 mars par M. Guterres afin que la communauté internationale puisse se concentrer sur le nouvel ennemi qu’est le Covid-19.

L'ONU exhorte les parties au conflit afghan à respecter l'arrêt des combats et à chercher d'urgence à le rendre permanent. La MANUA a saisi l’occasion de cette annonce de cessez-le-feu pour rappeler que les négociations de paix intra-afghanes doivent commencer. La Représentante spéciale a émis l’espoir « que la sagesse et la compassion de l'Aïd al-Fitr puissent convaincre toutes les parties de rendre ce (cessez-le-feu) permanent et de passer aux pourparlers de paix ».

Un sentiment partagée par la Secrétaire générale adjointe de l’ONU aux affaires politiques et de consolidation politique, Rosemary DiCarlo, qui espère que ce cessez-le-feu pourra permettre aux parties afghanes de « progresser résolument vers un règlement politique » du conflit « Il n'y a pas de solution militaire. Les Afghans méritent la paix », a déclaré dimanche matin Mme DiCarlo sur Twitter.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Afghanistan : l’ONU choquée par des attaques contre un hôpital à Kaboul et des funérailles dans l’est

L’ONU s’est déclarée choquée et a vivement condamné deux attaques qui ont visé un hôpital à Kaboul, la capitale de l’Afghanistan, et des funérailles dans l’est du pays et auraient fait des dizaines de morts.