RCA : l’ONU condamne toute tentative de déstabilisation politique sur fond de coronavirus

21 avril 2020

Les Nations Unies et leurs partenaires en République centrafricaine (RCA) ont fermement condamné toute tentative de déstabilisation des institutions étatiques et incitation publique à la violence alors que le pays doit également relever le défi du coronavirus.

Alors que la RCA, « à l’instar du reste du monde, fait face à l’un des plus grands défis sanitaires de son histoire », l’ONU et plusieurs de ses partenaires ont affirmé suivre « avec une grande préoccupation » les récents développements politiques dans le pays.

Dans un communiqué conjoint, les membres du G5 - un groupe d’États et d’institutions partenaires de la RCA (France, Etats-Unis, Russie, MINUSCA, Banque mondiale, Union africaine, Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale, Union européenne) - appellent tous les acteurs politiques et forces vives du pays à rejeter les actes, discours et manipulations de nature à compromettre l’ordre et la sécurité publique, et à s’abstenir de toute tentative d’atteinte aux institutions démocratiques et à l’ordre constitutionnel.

Les membres du G5 demandent également que, « chaque fois que cela soit nécessaire », la justice soit administrée de manière impartiale et efficace, en assurant à tous les auteurs d’actes répréhensibles le respect des droits de la défense et à un procès équitable.

L’ONU et ses partenaires on tenu à rappeler le mandat de la Mission des Nations Unies en RCA (MINUSCA) conformément à la résolution 2499 du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Ils ont invité le gouvernement, en étroite coopération avec la mission de paix onusienne, les garants et facilitateurs de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA, à préserver la sécurité publique, protéger les populations civiles et à garantir le fonctionnement régulier des institutions.

Elections en décembre 2020

Les membres du G5 insistent sur l’importance de la mise en œuvre de l’accord de paix de février 2019, appellent les signataires à respecter leurs engagements en vertu de cet accord et réitèrent leur soutien à la poursuite du dialogue entre tous les acteurs, afin de renforcer les mesures de confiance notamment dans le contexte de la lutte contre le Covid-19.

Ils félicitent le gouvernement centrafricain, ainsi que ses partenaires nationaux et internationaux, pour leur engagement dans la lutte contre le coronavirus.

A quelques mois des scrutins présidentiel et législatif (prévus le 27 décembre 2020), les membres du G5 ont réitéré leur soutien à l’organisation d’élections inclusives, libres, transparentes, pacifiques et crédibles dans le strict respect du calendrier électoral et des dispositions constitutionnelles qui s’imposent à tous les acteurs, sans exception.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : face aux risques de violences, un expert de l’ONU appelle à la retenue et à la responsabilité

L'Expert indépendant des Nations Unies sur la situation des droits de l'homme en République centrafricaine (RCA), Yao Agbetse, a lancé un appel à la retenue et à la responsabilité aux forces politiques de la majorité et de l'opposition, aux groupes armés et aux médias nationaux et internationaux.