Métal toxique, le plomb menace la santé et l'avenir des enfants (OMS)

23 octobre 2019

La Semaine d’action internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb se déroule jusqu’au 26 octobre. L'occasion de promouvoir l'interdiction des peintures au plomb qui menacent la santé des populations, en particulier celle des enfants, et l’environnement.

L’intoxication au plomb est évitable, et pourtant, celle-ci était encore responsable de plus d’un million décès en 2017. Les régions en développement sont les plus touchées.

L’exposition au plomb a des conséquences graves en particulier sur la santé des enfants. L'intoxication au plomb chez les enfants et pendant la grossesse peut avoir des conséquences sur la santé de l'enfant tout au long de sa vie : troubles d'apprentissage, anémie, troubles de la coordination visuelle et spatiale et troubles du langage. L'intoxication au plomb présente également une menace sérieuse pour les adultes dans les métiers de la peinture ou de la démolition de bâtiments.

Les peintures contenant un taux élevé de plomb sont une source importante d’intoxication à la maison, notamment chez les enfants. Elles sont encore très répandues et de nombreux pays continuent de les utiliser alors même qu’il existe de bons produits de remplacement.

L’Alliance mondiale pour l’élimination des peintures au plomb a été créée en 2011 dans le but de promouvoir un arrêt progressif de la fabrication et de la commercialisation de peintures contenant du plomb afin d’éliminer les risques dus à ces peintures. Il est indispensable pour y parvenir de mettre en place des cadres réglementaires nationaux adaptés afin de mettre un terme à la fabrication, l’importation, l’exportation, la distribution, la vente et l’utilisation de peintures au plomb et de produits recouverts de celles-ci.

L’Alliance mondiale fixe pour tous les pays une cible consistant à avoir en place, d’ici 2020, un cadre réglementaire en vue d’éliminer l’utilisation des peintures au plomb. Dans une enquête réalisée par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), au 31 juillet 2019, 72 pays seulement avaient confirmé l’adoption de mesures juridiquement contraignantes visant à encadrer l’utilisation des peintures au plomb.

« Nous appelons tous les pays à élaborer des lois d'ici à 2020 », a déclaré Maria Neira, Directrice du Département de la santé publique, des déterminants environnementaux et sociaux de la santé à l'OMS.

 

Éliminer les peintures au plomb contribuera à la réalisation des Objectifs de développement durables suivants:

  • 3.9 : D’ici à 2030, réduire nettement le nombre de décès et de maladies dus à des substances chimiques dangereuses et la pollution et à la contamination de l’air, de l’eau et du sol
  • 12.4 : D’ici à 2020, instaurer une gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et de tous les déchets tout au long de leur cycle de vie, conformément aux principes directeurs arrêtés à l’échelle internationale, et réduire considérablement leur déversement dans l’air, l’eau et le sol, afin de minimiser leurs effets négatifs sur la santé et l’environnement.

La Semaine d’action internationale pour la prévention de l’intoxication au plomb est une campagne d'information qui a lieu chaque année et qui vise à accroître la sensibilisation au problème de l’intoxication au plomb ; mettre en avant les efforts déployés par les pays et les partenaires pour prévenir l’intoxication au plomb chez l’enfant ; et demander instamment que de nouvelles mesures soient prises pour éliminer les peintures au plomb.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Tuberculose : forte baisse des infections mais pas assez vite dans les populations pauvres (OMS)

L'année dernière, 1,5 million de personnes sont décédées des suites de la tuberculose, a indiqué l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), qui réclame un financement et un soutien politique plus importants pour éradiquer cette maladie curable et évitable.