Yémen : l’ONU salue la libération de détenus par les Houthis

30 septembre 2019

L’Envoyé spécial de l’ONU pour le Yémen, Martin Griffiths, a salué lundi l'initiative prise par le mouvement houthiste – également connu sous le nom d’Ansar Allah - de libérer unilatéralement des personnes qu’il détenait.

L'Envoyé spécial a appelé toutes les parties au conflit yéménite à veiller à ce que les détenus libérés soient renvoyés chez eux en toute sécurité.

« J'espère que cette étape mènera à de nouvelles initiatives qui faciliteront l'échange de tous les détenus liés au conflit conformément à l'accord de Stockholm », a précisé M. Griffiths dans une déclaration de presse rendue publique par son bureau à Amman.

L’Envoyé spécial a exprimé sa gratitude au Comité international de la Croix-Rouge (CICR) pour le rôle précieux qu’il a joué dans la libération des détenus.

« Je me félicite également des mesures prises par le gouvernement du Yémen et la coalition arabe qui ont abouti à la libération des mineurs yéménites et ont soutenu leur réintégration dans leurs familles », a ajouté M. Griffiths.

L’Envoyé spécial a appelé les parties yéménites à travailler ensemble pour accélérer la libération, le transfert et le rapatriement des détenus liés au conflit, rappelant que ces derniers et leurs familles ont enduré une douleur et des souffrances profondes.

« J'invite les parties à se rencontrer dans les meilleurs délais et à reprendre les discussions sur les futurs échanges (de prisonniers) conformément à leurs engagements envers l'accord de Stockholm », a-t-il ajouté.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Yémen : l’ONU appelle à la retenue après une frappe aérienne menée par la coalition saoudienne

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit préoccupé par la frappe aérienne de la coalition saoudienne près de la ville portuaire d’Hodeïda, au Yémen.