Le chef de l’ONU s’inquiète de l'intention du Premier ministre d’Israël d’annexer la vallée du Jourdain

11 septembre 2019

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, s’est dit préoccupé mercredi par la déclaration du Premier Ministre israélien Benjamin Netanyahu qui a affirmé son intention, s’il est élu, d’annexer la vallée du Jourdain et le nord de la Mer Morte comme une première étape pour mettre en oeuvre la souveraineté israélienne sur toutes les colonies et autres zones de la Cisjordanie occupée.

« De telles mesures, si elles étaient appliquées, constitueraient une violation grave du droit international. Elles auraient un effet dévastateur sur la possibilité de relancer les négociations et la paix dans la région, tout en compromettant gravement la viabilité de la solution à deux États », a dit le porte-parole de M. Guterres dans une déclaration à la presse.

« Les Nations Unies restent déterminées à aider les Palestiniens et les Israéliens à résoudre le conflit sur la base des résolutions pertinentes des Nations Unies, du mandat de Madrid, notamment du principe "terre contre la paix", de l'Initiative de paix arabe et de la feuille de route du quartet, ainsi que conformément aux accords antérieurs entre le gouvernement israélien et l'Organisation de libération de la Palestine, et à concrétiser la vision de deux États - Israël et un État palestinien indépendant, démocratique, contigu et viable - vivant côte à côte dans la paix et la sécurité à l'intérieur de frontières reconnues , sur la base des frontières d’avant 1967 », a-t-il ajouté.

Benjamin Netanyahu, a annoncé, mardi 10 septembre, son intention d’annexer la vallée du Jourdain, en Cisjordanie occupée, s’il remporte les élections législatives du 17 septembre. La vallée du Jourdain représente environ 30% de la Cisjordanie, territoire palestinien occupé par Israël depuis 1967.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Le processus de paix au Moyen-Orient est dans une impasse totale (ONU)

L’envoyé de l’ONU au Moyen-Orient, Nickolay Mladlenov, a prévenu mardi le Conseil de sécurité que le processus de paix entre Israéliens et Palestiniens était dans une impasse totale et qu’il y avait un risque accru de violence et d’escalade régionale.