Afghanistan : l’ONU rappelle aux belligérants leur obligation de protéger les civils

3 août 2019

Les Nations Unies en Afghanistan ont rappelé samedi à toutes les parties au conflit dans ce pays leur responsabilité de protéger les civils et de se conformer aux obligations qui leur incombent en vertu du droit international, alors que le nombre de victimes civiles a atteint un niveau record au mois de juillet.

Les civils ont été les plus durement touchés par l'escalade de la violence en juillet. Les conclusions préliminaires de l'ONU ont révélé que plus de 1.500 civils ont été tués et blessés, soit le nombre le plus élevé de tous les mois cette année et le nombre le plus élevé enregistré en un mois depuis mai 2017.

En juillet, le nombre de victimes civiles imputables aux éléments anti-gouvernementaux a fortement augmenté, a précisé la Mission des Nations Unies en Afghanistan (MANUA) .

« Alors que les efforts de paix se sont intensifiés au cours des dernières semaines, le conflit sur le terrain s'est également intensifié », a déclaré Tadamichi Yamamoto, Représentant spécial du Secrétaire général pour l'Afghanistan.

« J'appelle toutes les parties à ne pas intensifier leurs opérations militaires pour renforcer leur position dans les pourparlers de paix », a déclaré l'envoyé, qui dirige également la MANUA. « L'escalade du conflit aura principalement pour résultat d'accroître le nombre de pertes parmi les civils. Le moment est venu de faire preuve de retenue et de respecter réellement la vie des civils afghans ».

La MANUA a documenté une augmentation au cours du mois de juillet du nombre d'attaques disproportionnées et aveugles par des Talibans dans des zones urbaines, visant du personnel et des biens de l'armée et de la sécurité afghanes. Ces attaques ont fait beaucoup de mal parmi les civils.

L'ONU se dit préoccupée par le fait que toutes les parties au conflit ne font pas beaucoup d’efforts pour enquêter, rendre publiques leurs conclusions et prendre des mesures appropriées pour remédier aux incidents dans lesquels des civils sont tués ou blessés.

La Mission onusienne exhorte toutes les parties à mettre en place des procédures plus efficaces leur permettant d'obtenir des informations précises sur les dommages causés par leurs opérations aux civils et à être plus ouvertes et honnêtes dans leurs déclarations publiques concernant les victimes civiles.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'ONU appelle la communauté internationale à tout faire pour aider l'Afghanistan à parvenir à la paix

La Vice-Secrétaire générale des Nations Unies, Amina J. Mohammed, a appelé vendredi le Conseil de sécurité à déployer tous les efforts possibles pour aider les Afghans à réaliser leurs espoirs et leurs aspirations à une paix durable.