Marche pour le climat : à Paris, les jeunes se mobilisent pour leur planète

15 mars 2019

Des milliers de jeunes ont fait une grève scolaire vendredi dans plusieurs pays du monde pour défendre le climat et l’environnement.

Les jeunes ont pris la rue à l’appel de Greta Thunberg, une Suédoise de 16 ans en grève chaque vendredi depuis aout 2018 pour que son gouvernement aille au-delà des engagements de l’accord de Paris sur le climat.

« Ceci est la crise la plus grave que l'humanité ait jamais subi. Nous devons en prendre conscience et faire aussi vite que possible quelque chose pour arrêter les émissions et essayer de sauver ce que nous pouvons », avait déclaré la jeune Suédoise lors de la dernière conférence de l’ONU sur le climat organisée en décembre dernier à Katowice, en Pologne.

Le 10 septembre dernier, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres avait appelé les dirigeants du monde entier à ne plus perdre de temps pour protéger la planète et sa population des conséquences désastreuses du changement climatique.

Le chef de l’ONU avait demandé à la société civile de réclamer des comptes à leurs dirigeants. Un mot d’ordre que Greta Thunberg a repris à son compte. La jeune Suédoise a depuis été rejointe dans son combat pour le climat par plusieurs milliers de personnes à travers le monde. Le point culminant de cette mobilisation fut une grève mondiale pour le climat, ce vendredi 15 mars.

Des milliers de jeunes se sont mobilisés dans de nombreux pays du monde pour alerter leurs gouvernements aux dangers du changement climatique. Cette journée de sensibilisation s’est déroulée dans 1769 lieux et 112 pays du monde entier. Selon les premiers chiffres à disposition, la marche pour le climat a mobilisé environ 30.000 personnes en France.

Plusieurs maires appartenant à l'alliance C40 des grandes villes pour le climat, ont apporté leur soutien aux jeunes. Parmi eux, la Maire de Paris, Anne Hidalgo, qui était présente dans la marche organisée dans la capitale française. Un évènement qu’elle a jugé « réconfortant ». « J’ai pu discuter avec beaucoup d’entre eux…et cette conscience citoyenne portée par les jeunes, je pense que c’est un mouvement qui ne s’arrêtera pas. Et je pense que c’est un bon présage pour l’avenir », a-t-elle dit au micro d’ONU Info.

Pour la Maire de Paris, « nous devons être concerné par ce qui se fera demain et cela se prépare aujourd’hui ».

 

Yacine Ait Kaci ou YAK
ELYX, l'ambassadeur numérique de l’ONU, regardant les jeunes marchant dans les rues de Paris pour le climat.

« On est sur le front le plus urgent : celui du climat et de la biodiversité »

En septembre 2019, le Secrétaire général de l’ONU organisera un sommet mondial pour le climat à New York a la veille de l’Assemblée générale des Nations Unies. Un événement qui doit permettre de redonner de l’élan à l’action pour le climat.

Yak ou Yacine Ait Kaci, vice-président de la Fondation ELYX, participait également à la marche parisienne de ce vendredi. « C’est extrêmement émouvant et extrêmement bon enfant », a-t-il témoigné sur ONU Info. « Il y a beaucoup d’humour et des gens qui ramassent les déchets. Et on ressent cette puissance de l’être ensemble et c’est le début d’un mouvement gigantesque qui resonne complètement avec le sommet du mois de septembre », a-t-il dit.

Yak est impliqué depuis septembre dans le mouvement « Grève mondial pour le futur » avec son personnage ELYX, qui est ambassadeur numérique de l’ONU, et comme citoyen du monde et dans le respect de la Charte des Nations Unies et des Objectifs de développement durable.

« On est sur le front le plus urgent qui est celui du climat et de la biodiversité. Et aujourd’hui ce sont les peuples qui demandent à leurs nations de prendre leur responsabilité comme le demande le Secrétaire général de l’ONU », a dit Yak. « Et cette mobilisation correspond à nos droits fondamentaux, au droit d’avoir un futur souhaitable pour chacun d’entre nous »

Pour Yak, ce vendredi 15 mars est « une journée historique dans cette bataille culturelle pour comprendre (le) péril (du changement climatique) et pour pouvoir se mettre en marche pour résoudre au maximum le problème ».

Samedi 16 mars, une « Marche du siècle » aura lieu à Paris et dans de nombreuses villes de France, d’Europe et du monde pour demander des changements immédiats dans l’action pour le climat.

Aidez-nous à connaître votre opinion sur ONU Info et à répondre à vos besoins : prenez 4 minutes pour répondre à notre sondage!

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Environnement : l’ONU appelle à faire de 2019 l'année des « solutions transformatrices »

Il est en notre pouvoir de faire de 2019 « l'année des solutions transformatrices » et « d'éviter les effets désastreux du changement climatique » qui menacent les écosystèmes, l'économie mondiale, la santé et la sécurité, a déclaré jeudi la numéro deux de l’ONU lors de l'Assemblée des Nations Unies sur l'environnement qui se tient à Nairobi.