Myanmar : l’ONU appelle toutes les parties à protéger tous les civils dans l’Etat de Rakhine

9 janvier 2019

Le principal responsable de l’ONU au Myanmar s’est déclaré profondément préoccupé par les combats dans le nord et le centre de l'Etat de Rakhine, au Myanmar.

Selon le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA), plus 4.500 personnes ont été déplacées récemment dans l'Etat de Rakhine en raison de combats opposant les rebelles de l'armée Arakan et les forces de sécurité du Myanmar.

Le Coordonnateur résident et coordonnateur humanitaire par intérim de l’ONU au Myanmar, Knut Ostby, s’est dit choqué par les informations faisant état d’attaques perpétrées le 4 janvier dans l'Etat de Rakhine. Déplorant les pertes en vies humaines, il a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des officiers de police qui ont été tués.

M. Ostby a exhorté toutes les parties à assurer la protection de tous les civils et à respecter leurs obligations en vertu du droit international humanitaire et des droits de l'homme, a souligné le porte-parole du Secrétaire général lors d’un point de presse mardi à New York.

Le Coordonnateur a également appelé toutes les parties à redoubler d'efforts pour trouver une solution pacifique à la situation et assurer l'accès humanitaire à toutes les personnes touchées par la violence.

« Les Nations Unies ont été en contact étroit avec les autorités du Myanmar ces dernières semaines et ont proposé d’appuyer les efforts en cours pour répondre aux besoins humanitaires des personnes touchées par la violence », a précisé le porte-parole du Secrétaire général.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Bangladesh : le PAM, avec le soutien du Japon, va aider des agriculteurs et des Rohingyas ayant fui le Myanmar

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et le gouvernement du Japon ont conclu dimanche un accord prévoyant l'octroi d'un financement de 5 millions de dollars pour aider des petits exploitants agricoles du Bangladesh et des Rohingyas ayant fui le Myanmar.