Bangladesh : le PAM, avec le soutien du Japon, va aider des agriculteurs et des Rohingyas ayant fui le Myanmar

7 janvier 2019

Le Programme alimentaire mondial (PAM) des Nations Unies et le gouvernement du Japon ont conclu dimanche un accord prévoyant l'octroi d'un financement de 5 millions de dollars pour aider des petits exploitants agricoles du Bangladesh et des Rohingyas ayant fui le Myanmar.

L'accord a été signé par le Représentant du PAM au Bangladesh, Richard Ragan, et par l'ambassadeur du Japon au Bangladesh, Hiroyasu Izumi, lors d'une cérémonie au bureau du PAM dans ce pays.

« Nous remercions le peuple japonais pour son assistance continue à la crise actuelle à Cox’s Bazar. Les besoins restent importants et cette contribution nous permettra de continuer à apporter notre soutien aux personnes déplacées tout en développant une nouvelle programmation pour soutenir les petits exploitants agricoles du Bangladesh », a déclaré M. Ragan dans un communiqué de presse.

« Ce projet profitera à la fois aux agriculteurs et aux personnes déplacées. Je souhaite sincèrement que ce projet puisse contribuer au développement du Bangladesh et au soutien des personnes déplacées à Cox’s Bazar », a déclaré Hiroyasu Izumi.

La contribution du Japon permettra à 2.000 petits exploitants agricoles bangladais des districts de Patuakhali et de Cox’s Bazar d’obtenir une formation, de nouveaux outils et infrastructures leur permettant de subvenir à leurs besoins.

Une partie de la contribution financera l’extension du programme de bons électroniques du PAM destiné aux Rohingyas qui ont fui le Myanmar pour trouver refuge au Bangladesh. Ce programme permet aux participants d’obtenir une série de produits alimentaires dans des points de vente spéciaux dans les camps. Environ un quart des réfugiés à Cox’s Bazar reçoivent une assistance sous forme de bons électroniques. Cette contribution du Japon permettra à 21.000 personnes de disposer de ces bons pendant 12 mois.

À Cox’s Bazar, le PAM fournit chaque mois une aide alimentaire à plus de 870.000 Rohingyas qui ont fui le Myanmar. L’agence onusienne appuie également des interventions relatives à la nutrition et aux moyens de subsistance dans la communauté hôte, en aidant les personnes les plus vulnérables.

Le PAM a indiqué avoir besoin de toute urgence de 52 millions de dollars pour continuer à fournir son aide jusqu'en juin 2019.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

A Cox’s Bazar, la course contre la montre des réfugiés rohingyas contre un insecte ravageur de bambou

Au Bangladesh, l’organisation internationale pour les migrations (OIM) aide les réfugiés rohingyas à traiter le bambou utilisé pour construire leurs abris de fortune mais endommagé par les insectes.