A la veille du sommet entre les deux Corées, l’ONU fait état de « progrès »

17 septembre 2018

Alors que les deux Corées doivent se réunir mardi à Pyongyang, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres espère que cette rencontre contribuera davantage à faire avancer la paix et la dénucléarisation dans la péninsule, a dit la cheffe des affaires politiques de l’ONU.

« Il y a eu de récents développements positifs s’agissant des programmes nucléaire et balistique de la RPDC ces derniers mois », a déclaré lundi la Secrétaire générale adjointe des Nations Unies aux affaires politiques, Rosemary DiCarlo, devant les membres du Conseil de sécurité.

Le 20 avril, a indiqué Mme DiCarlo, la République populaire démocratique de Corée (RPDC) a annoncé une cessation immédiate de ses essais nucléaires et de ses tirs de missiles d’une certaine portée. La Secrétaire générale adjointe a signalé que Pyongyang aurait également démantelé son site d’essais nucléaires de Punggye-ri le 24 mai, sa structure de lancement de missiles de Iha-Ri également en mai et son site de lancement satellitaire de Sohae en juillet, même si aucun expert international n’a pas pu vérifier ces activités.

Au nombre des signes attestant de la poursuite d’une activité nucléaire et balistique de la RPDC, Mme DiCarlo a indiqué que l’Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) n’est toujours pas en mesure de se rendre dans le pays et de vérifier la déclaration de la RPDC comme prévu par l’accord de garanties.

Dans son rapport soumis le 20 août, le Directeur général de l’AIEA, Yukiya Amano, a indiqué avoir observé des signes attestant de la poursuite de l’opération d’un réacteur de production de plutonium, d’un laboratoire radiochimique et d’une installation présumée d’enrichissement d’uranium à Yongbyon.

La Secrétaire générale adjointe a salué l’engagement du dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, de parvenir à une dénucléarisation de la péninsule coréenne et espéré que ce développement positif, ainsi que le sommet important entre les dirigeants des États-Unis et de la RPDC, contribueront à un environnement propice à la promotion d’une paix durable et à une dénucléarisation complète et vérifiable de la péninsule, conformément aux résolutions du Conseil de sécurité.

Rappelant qu’il y a un an la situation dans la péninsule était la plus périlleuse qui soit pour la paix et la sécurité internationales, Mme DiCarlo a estimé qu’il y avait eu des progrès s’agissant de la restauration de la confiance, de l’apaisement des tensions militaires et de la réouverture des canaux de communication. Elle a estimé qu'il s'agissait de bonnes bases pour parvenir à des avancées tangibles sur les questions clefs. « Nous encourageons tous les États membres à pleinement mettre en œuvre les résolutions du Conseil », a dit la cheffe des affaires politiques.

Mme DiCarlo a indiqué que le Secrétaire général de l’ONU compte œuvrer dans les prochains jours, notamment durant le segment de haut-niveau de l’Assemblée générale, à une dénucléarisation de la péninsule coréenne et espère que le sommet entre les Corées et le sommet prévu entre la RPDC et les États-Unis contribuera à cet objectif.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

Péninsule coréenne : Guterres se félicite de l’engagement de la Corée du Nord à réaliser la dénucléarisation

Le chef de l’ONU, António Guterres, s’est félicité de l’engagement pris par le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, le 5 septembre de réaliser la dénucléarisation de la péninsule coréenne.