Election présidentielle au Mali : le chef de l'ONU appelle toutes les parties au calme

13 août 2018

Au lendemain du second tour de l’élection présidentielle malienne, António Guterres a appelé à toutes les parties à conserver le calme et à régler leurs différends dans le respect de la loi et de la constitution.

Le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a tenu à féliciter le peuple et le gouvernement du Mali « pour le calme qui a prévalu lors du second tour de l’élection présidentielle qui s’est tenu le 12 août ».

« (Le Secrétaire général) salue les mesures prises pour garantir la sécurité du processus électoral dans la plus grande partie du pays, en dépit des conditions météorologiques difficiles et des défis sécuritaires recensés dans certaines zones », a dit son porte-parole adjoint, Fahran Haq, dans un communiqué rendu public lundi soir.

Le second tour de l’élection présidentielle au Mali a vu s’opposer dimanche le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, et le candidat de l’opposition, Soumaïla Cissé. Selon des informations rapportées par la presse, M. Cissé, a rejeté lundi à l’avance les résultats du second tour de la présidentielle.

« Le Secrétaire général appelle toutes les parties à conserver le calme jusqu’à la conclusion du processus électoral, et à continuer de régler leurs différends en accord avec la loi et la constitution du Mali », a dit son porte-parole adjoint.

M. Guterres en appelle à tous les leaders politiques « afin qu’ils continue de promouvoir une atmosphère paisible, en évitant  les rhétoriques incendiaires ».

« Les Nations Unies restent déterminées à soutenir le peuple et le gouvernement du Mali dans leurs efforts de consolidation de la paix », a rappelé le porte-parole adjoint du chef de l’ONU.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.