RCA : la MINUSCA neutralise une tentative d’infiltration par un groupe armé dans le centre du pays

7 mai 2018

La Mission des Nations Unies en République centrafricaine (MINUSCA) a indiqué au cours du weekend avoir réussi à faire échec à une tentative d’infiltration par des éléments d’un groupe armé, le Front populaire pour la renaissance de Centrafrique (FPRC), dans la ville de Dékoa, dans le centre du pays.

Ayant été informée d’un mouvement d’éléments du FPRC entre Ndomété et Dékoa, la Mission est intervenue dans la localité, le vendredi 4 mai.

« Au cours de l’opération, un hélicoptère d’attaque de la MINUSCA a pris à partie un véhicule de type pick-up tandis que des patrouilles terrestres ont été conduites sur le terrain », a précisé la MINUSCA dans une déclaration à la presse.

L’opération s’est soldée par l’arrestation d’un élément armé et la saisie de fusils AK-47 et d’une importante quantité de munitions de petit calibre et de roquettes ainsi que des uniformes et des radios de communication.

La Force de la MINUSCA a poursuivi son opération entre Ndomété et Dékoa, avec des patrouilles terrestres mais aussi des moyens aériens pour localiser le reste des éléments et s’assurer que toute tentative du FPRC de descendre vers le sud était neutralisée par les Casques bleus.

La MINUSCA a indiqué n’avoir recouru à la force « qu’en dernière instance, après que toutes ses efforts de dissuader le FPRC d’entreprendre sa campagne militaire aient été rejetées par les leaders de ce mouvement ».

L’opération s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du mandat de la MINUSCA visant la protection des populations civiles et l’élimination de tout risque de déstabilisation des institutions démocratiques du pays.

« La MINUSCA condamne fermement l’acharnement du FPRC à ne privilégier que la violence armée qui n’a d’autres conséquences que de semer la désolation parmi la population. Face à cela, la MINUSCA réaffirme sa ferme détermination à veiller, aux côtés du gouvernement centrafricain, à la protection et à la défense de l’ordre constitutionnel. A cet effet, elle utilisera tous les moyens mis à sa disposition par le Conseil de sécurité des Nations Unies, y compris la force », a précisé la Mission.

 

♦ Recevez des mises à jour quotidiennes directement dans votre boîte mail - Inscrivez-vous ici.
♦ Téléchargez l'application ONU Info pour vos appareils iOS ou Android.

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

RCA : le chef de l’ONU condamne les violences meurtrières à Bangui

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a condamné jeudi les violences du 1er mai à Bangui, en République centrafricaine (RCA), qui ont causé la mort d’au moins 22 personnes et fait plus de 100 blessés.