Le chef de l'ONU appelle à la vigilance contre l'antisémitisme et les discriminations de toutes sortes

22 janvier 2018

Rappelant que la haine est en hausse et que les symboles nazis sont de retour, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a appelé à la vigilance contre l'antisémitisme et les discriminations de toutes sortes.

« Nous devons nous opposer à la normalisation de la haine », a déclaré le Secrétaire général samedi à la Park East Synagogue, à New York.

« Nous devons rejeter ceux qui ne comprennent pas que lorsque les sociétés deviennent multiethniques, multireligieuses et multiculturelles, la diversité doit être considérée comme une source de richesse et non comme une menace », a-t-il souligné.

Dans son discours, le chef de l'ONU a cité des exemples du monde entier montrant la montée de la menace néonazie. Il a aussi noté la préoccupation croissante que ces groupes essayent de se « donner une nouvelle image » et se présentent comme plus modérés pour attirer plus de gens.

« Ils sont moins rudimentaires et plus dangereux », a prévenu M. Guterres, ajoutant que ces groupes cherchent parfois à affirmer faussement qu'ils « n'ont aucun problème avec les Juifs ».

Rappelant le thème de la Journée du souvenir de l'Holocauste cette année, qui souligne l'importance de l'éducation en tant que responsabilité partagée, le Secrétaire général a appelé à la mobilisation des dirigeants à tous les niveaux.

« Les mots comptent », a-t-il souligné. « Ce que les dirigeants disent est important (…) nous avons tous la responsabilité d'agir contre l'indifférence ».

Suivre l'actualité : précédents articles sur le sujet

L'UNESCO regrette la décision d'Israël de se retirer de l'organisation

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Audrey Azoulay, a déclaré vendredi regretter profondément la décision d'Israël de se retirer de l'organisation.